C/ Le "révolution agricole" : quels bouleversements le monde agricole connaît-il au cours de l'âge industriel ?

Document07_texte.jpg

 Le terme de « révolution agricole » est aujourd’hui banni par les historiens, car les progrès agricoles ont été lents et progressifs. Ils constituent une condition indispensable à l’essor industriel. L’amélioration culturale permet de nourrir une population plus nombreuse, qui fournit la main d’oeuvre nécessaire au développement industriel. Par voie de conséquence, le nouveau machinisme agricole entraîne une demande accrue d’outillage en fer, d’où un essor de la métallurgie.

En Saône-et-Loire, quelques notables, intéressés par l’agronomie comme le comte de Rambuteau, Savinien de Champeaux, Charles Morel, Louis Bonne, Edouard Carrelet de Loisy, Antonin Bouthier sont à l’initiative de changements agraires.
Ces pionniers vont se regrouper dans des sociétés savantes - la section agriculture de l’Académie de Mâcon en 1806, la société d’agriculture d’Autun en 1833, celle de Louhans en 1837 et celle de Chalon en 1843 - participer aux comices agricoles, créés dès 1818 et prenant de l’importance dans les années 1840-1845, publier des bulletins agricoles - L’Agriculteur en 1841 à Louhans, Les Annales chalonnaises en 1844, L’Agriculteur praticien à Autun en 1851 - ouvrir des fermes-écoles, à Tavernay en 1841, à Montbellet en 1844, à Louhans en 1847, avec l’abbé Marmorat.
Ils oeuvrent pour promouvoir de nouvelles pratiques agricoles : supprimer la jachère en introduisant des assolements quinquennaux avec pommes de terre, avoine, trèfle, navets ; bonifier les terres par irrigation, fumage, chaulage, engrais chimiques ; améliorer l’élevage en sélectionnant les races animales ; utiliser de nouveaux outils comme la charrue Dombasle dont 161 exemplaires sont recensés en 1837 en Saône-et-Loire, la herse en fer, le battage mécanique. Dès 1847, la batteuse à vapeur est utilisée dans le département.

Document 9 : de nouveaux matériels agricoles

Publicité parue dans le journal L’Echo du Charollais en 1878.

Questions :
1 – Pour quels matériels agricoles cette annonce fait-elle la publicité ?
2 – Quelles forces motrices utilisent ces matériels agricoles ?
3 – Pourquoi peut-on dire que ces matériels agricoles sont des produits de la révolution industrielle ?