Archives départementales de Saône-et-Loire

Accueil > Le Creusot 1914-1918 > Le Creusot, un monde particulier sous le regard de Pierre Ferrier > La ville > Panoramique 1916 > La Salle du manège et les écuries

Le Creusot 1914-1918

La Salle du manège et les écuries

Le Creusot, la Salle du Manège et les écuries. ADSL 6 Fi 6756

Les communs de la Marine offrent un rez-de-chaussée au niveau du château, un étage, ainsi qu’un sous-sol, de plain-pied avec la cour de la Petite Verrerie qui se trouve juste derrière. On accède à ces communs soit par l’allée de l’avant-cour, soit par un passage sur le côté du Jeu de Paume. Les communs de la Marine abritent les écuries du château, avec toutes leurs annexes. Dans l’aile qui ferme les communs du côté est, c’est-à-dire du côté de la Petite Verrerie, se trouve tout un ensemble de boxs, pour les chevaux de selle, et d’écuries, qui abritent les chevaux d’attelage, de trait. Ces boxs et écuries étaient répartis sur deux niveaux, ceux du sous-sol étant reliés à la cour par une rampe, le long de la Salle du Jeu de Paume. Le bâtiment « côté rue » renferme la remise des voitures, la salle d’attelage et le manège (qui permet de faire travailler les chevaux à monter).

Dans le bâtiment d’entrée se trouvent les selleries, où les palefreniers peuvent s’occuper des harnachements et des selles, les entretenir, les réparer ou les nettoyer. Au premier étage se trouvent d’une part des greniers pour la litière et la nourriture des chevaux (fourrage et grains) et d’autre part les logements des domestiques. Le reste de l’espace est occupé par des réserves, à l’étage, et des caves, au sous-sol, ainsi que le logement du gardien de la porte de la cour inférieure, du côté de la Petite Verrerie. (in : Thomas Ménard, Les Façons d'habiter des Schneider, Maîtrise, Dijon 2001)

Le Creusot, la Salle du Manège et les écuries.
ADSL 6 Fi 6756


Espace personnel