Grande collecte 14 - 18

Contributions de particuliers à la mémoire de la Première Guerre mondiale

En novembre 2013, une soixantaine d’institutions patrimoniales, dont les Archives départementales de Saône-et-Loire ont participé à «La Grande Collecte» de documents personnels sur la Première Guerre mondiale, organisée à l’initiative des Archives de France, de la Bibliothèque nationale de France, de la Mission du centenaire et d'Europeana 1914-1918.

Cet appel, lancé au public afin de valoriser les archives privées de cette époque et de partager ce trésor de mémoire, notamment par une mise en ligne des documents prêtés ou donnés, a connu un vif succès. Que tous les participants soient ici vivement remerciés.
C'est le résultat de cette opération qui est présenté dans cette rubrique.

Une sélection de documents de chaque contributeur est également consultable sur les sites www.europeana14-18.eu et www.lagrandecollecte.fr  

Nous vous invitons également à découvrir un autre exemple de partage et de valorisation de la mémoire locale sur la Première Guerre mondiale à travers l'initiative d'une publication et d'une transcription collaborative du carnet de guerre de Jean Marin, soldat de Saône-et-Loire. 
 

Résultats 826 à 850 sur 1559 :   <<<202122232425262728293031323334>>>

1559 résultats - Nombre de résultats par page :

Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 3ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine. Il rapporte n'avoir aucune nouvelle de sa famille depuis le mois d'août et signale qu'il commence à faire froid.

Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 3ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 14 décembre 1914. Après quatre mois sans recevoir de nouvelles de sa famille, il se réjouit d'en avoir enfin reçu. Le froid et la pluie rendent les conditions de vie difficiles sur le front. Il n'a pas le droit de dire où il se trouve et avoue être étonné d'être encore en vie.

Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 3ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 12 janvier 1915. N'ayant pas reçu d'argent, il demande à sa famille de lui en envoyer, ainsi que de quoi écrire. Il rapporte la dureté des combats à la baïonnette, le froid et l'eau des tranchées. Il mentionne que la moitié de sa compagnie a été mis hors de combat le 20 septembre 1914. Dans un état de souffrance physique et morale, il se dit "plus mort qu'en vie" et envie une connaissance évacuée du front pour un pied gelé, espérant recevoir une balle au pied.


Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 3ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 17 janvier 1915. Affirmant se trouver en Belgique, il remercie sa famille pour l'envoi d'un colis et d'un mandat.

Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 3ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 23 janvier 1915. Il rapporte avoir reçu de l'argent de sa famille, et souhaiterait avoir tout qu'on lui envoie "la paix". Lassé par la nourriture monotone distribuée sur le front, il déclare ne presque plus rien manger, et souhaiterait recevoir du chocolat, du jambon sec, de la confiture ou encore des fruits.

Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 3ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 30 janvier 1915. Son moral est très bas, évoquant tour à tour avoir passé "une nuit terrible", souffrir du froid, être "dégoûté de la vie" par l'horreur de la guerre, ne plus redouter la mort et presque la souhaiter.


Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 3ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 12 février 1915. Il y évoque sa lassitude de la guerre et la censure interdisant de parler des mouvements de troupes et de la guerre en général. Il demande l'envoi de nouvelles de sa ville d'origine ainsi que de nourriture et de quoi écrire.

Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 3ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 16 janvier 1915. Il rapporte avoir quitté le front en Belgique pour quelques jours de repos dans une région viticole. Il témoigne des conditions de vie difficiles sur le front en raison de l'eau stagnante, des problèmes d'hygiène ainsi que du fait que la population locale ne parle pas forcément français. Il demande l'envoi de nourriture à sa famille.

Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 3ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 21 février 1915. Il y rapporte avoir reçu de l'argent, des nouvelles ainsi que de la nourriture, et être en repos dans une région viticole.


Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 3ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 23 février 1915. Afin de parer à une éventuelle perte de ses lettres, il répète les mêmes éléments que dans sa lettre précédente, mais précise également être revenu aux tranchées. Il rapporte également avoir beaucoup maigri et avoir changé de caractère. Sollicité par sa famille pour avoir son avis sur la guerre, il répond n'avoir aucune information et "je la vois trop la guerre pour en discuter". Il apparaît démoralisé et fatigué.

Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 3ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 26 février 1915. Il donne quelques nouvelles à sa famille et rapporte souffrir un peu du froid dans les tranchées.

Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 3ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 4 mai 1915. Il y donne quelques nouvelles et rapporte avoir creusé des tranchées en arrière pendant la nuit.


Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 3ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 6 mars 1915. Il demande l'envoi d'une lampe de poche électrique et apparaît très démoralisé, affirmant "je ne veux pas revenir de la guerre".

Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 3ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 16 mars 1915. Très démoralisé, il déclare à sa sœur "ne me parle plus de la guerre car moi je n'en entends pas parler, je la vois et cela me fait souffrir". Evoquant la possibilité de se suicider, il prévoit le partage de ses biens entre ses frères et sœurs.

Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 3e régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 26 mars 1915. Il y évoque sa lassitude des combats, rapportant se trouver en première ligne, sa tranchée n'étant qu'à cent mètres des Allemands. Il mentionne la victoire de l'armée russe à Przemyśl (Pologne) (le 22 mars 1915), mais aussi le fait d'avoir passé la nuit dehors, sous la pluie, ne plus avoir dormi dans un lit depuis huit mois et les problèmes d'hygiènes au sein des tranchées (poux, souris).


Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 3ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 18 avril 1915. Il demande à nouveau l'envoi d'une lampe électrique de poche. Afin de se distraire, les soldats ont organisé une représentation de théâtre. Déprimé, il critique le manque d'implication de l'arrière dans le conflit, voyant dans le peu de lettres qu'il reçoit une preuve d'indifférence à son égard. Il rapporte se trouver à dix kilomètres à l'est de Reims (Marne), et témoigne des dures conditions de vie au front, alternant six jours de tranchées sans dormir et six jours repos où il doit participer à divers exercices.

Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 8ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 22 avril 1915. Il demande à nouveau l'envoi d'une lampe électrique de poche. Déprimé, il voit dans le peu de lettres qu'il reçoit une preuve d'indifférence de sa famille à son égard. Il rapporte se trouver à dix kilomètres à l'est de Reims (Marne), après avoir été stationné à Nieuport (Belgique). Il précise que les soldats allemands mangent du "pain k" (pour kriegsbrot, "pain de guerre") alors que les soldats français n'ont que des biscuits très durs, du riz et de la viande dure, qu'il complète en achetant du vin.

Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 8ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 29 avril 1915. Son régiment est stationné à Chelers (Pas-de-Calais). Il se trouve à 20 km des premières lignes mais entend le bruit des canons. Il rapporte une forte concentration de troupes françaises se préparant pour une attaque, et déprimé, espère être blessé voire tué afin d'en finir avec la guerre.


Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Henri Lorton, soldat du 8ème régiment de Zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à sa sœur Valentine, en date du 1er mai 1915. Il demande à nouveau l'envoi d'une lampe électrique de poche, et souhaiterais également recevoir un couteau et de quoi écrire. Il a appris le décès d'un conscrit de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire). Déprimé, il déclare que pour lui la guerre s'achèvera lors qu'il sera tué.

Lorton, Henri/Gay, Pierre/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Pierre Gay, soldat du 8ème régiment de Zouaves originaire de Boulieu-lès-Annonay (Ardèche), à Valentine Lorton, sœur de Henri Lorton, en date du 15 mai 1915. Il lui apprend que Henri Lorton a été blessé par un éclat d'obus lors d'une attaque victorieuse des troupes françaises.

Lorton, Henri/Gay, Pierre/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Pierre Gay, soldat du 8ème régiment de Zouaves originaire de Boulieu-lès-Annonay (Ardèche), à Valentine Lorton, sœur de Henri Lorton, en date du 27 mai 1915. Ayant reçu une lettre de Valentine Lorton lui demandant des nouvelles de son frère, blessé, il lui répond qu'il n'en a pas, ses supérieurs ne semblant pas en avoir non plus.


Lorton, Henri/Gay, Pierre/Lorton, Valentine/Lorton, Jean-Marie

Lettre envoyée par Pierre Gay, soldat du 3ème régiment de Zouaves originaire de Boulieu (Ardèche), à Jean-Marie Lorton, père de Henri Lorton résidant à Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), en date du 28 mai 1915. Il lui précise les circonstances de la blessure de son fils, éléments qu'il avait caché à Valentine, sa soeur, lors d'une lettre précédente. Henri Lorton a été blessé à la main et à la tête par un obus le 10 mai 1915, tout comme un sergent de section. Pierre Gay, brancardier, est alors intervenu pour effectuer un pansement et évacuer le blessé vers le poste de secours. Henri Lorton avait perdu conscience mais était vivant. Pierre Gay n'a aucune nouvelle depuis et ne sait pas à quel hôpital militaire Henri Lorton a été transféré. Il invite Jean-Marie Lorton a lui transmettre toute nouvelle qu'il recevrait concernant son fils.

Lorton, Henri/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Valentine Lorton, sœur de Henri Lorton, soldat du 8ème régiment de marche de zouaves originaire de Chassigny-sous-Dun (Saône-et-Loire), à l'armée, en date du 23 juin 1915. Elle y demande des nouvelles de son frère, blessé par un éclat d'obus le 10 mai 1915, et dont elle reste sans aucune nouvelle. La lettre contient la réponse, affirmant que Henri Lorton ne figure ni sur les listes de soldats tués, ni sur celles de soldats blessés, ni sur celles de soldats disparus.

Lorton, Henri/Gay, Pierre/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Pierre Gay, soldat du 8ème régiment de Zouaves originaire de Boulieu-lès-Annonay (Ardèche), à Valentine Lorton, sœur de Henri Lorton, en date du 15 juillet 1915. Il n'a toujours aucune nouvelle de Henri Lorton, blessé par un éclat d'obus le 10 mai 1915.


Lorton, Henri/Gay, Pierre/Lorton, Valentine

Lettre envoyée par Pierre Gay, soldat du 8ème régiment de Zouaves originaire de Boulieu-lès-Annonay (Ardèche), à Valentine Lorton, sœur de Henri Lorton. Il rapporte qu'Henri Lorton a été blessé par un obus le 9 mai, ainsi que deux autres soldats et un sergent de section. Il a alors perdu connaissance et Pierre Gay n'a plus eu de nouvelles depuis ce jour.

Résultats 826 à 850 sur 1559 :   <<<202122232425262728293031323334>>>
Afficher/masquer