Contributions de particuliers à la mémoire de la Première Guerre mondiale

En novembre 2013, une soixantaine d’institutions patrimoniales, dont les Archives départementales de Saône-et-Loire ont participé à «La Grande Collecte» de documents personnels sur la Première Guerre mondiale, organisée à l’initiative des Archives de France, de la Bibliothèque nationale de France, de la Mission du centenaire et d'Europeana 1914-1918.

Cet appel, lancé au public afin de valoriser les archives privées de cette époque et de partager ce trésor de mémoire, notamment par une mise en ligne des documents prêtés ou donnés, a connu un vif succès. Que tous les participants soient ici vivement remerciés.
C'est le résultat de cette opération qui est présenté dans cette rubrique.

Une sélection de documents de chaque contributeur est également consultable sur les sites www.europeana14-18.eu et www.lagrandecollecte.fr  

Nous vous invitons également à découvrir un autre exemple de partage et de valorisation de la mémoire locale sur la Première Guerre mondiale à travers l'initiative d'une publication et d'une transcription collaborative du carnet de guerre de Jean Marin, soldat de Saône-et-Loire. 
 

Résultats 676 à 700 sur 1559 :   <<<141516171819202122232425262728>>>

1559 résultats - Nombre de résultats par page :

Pommier, Emile

Diplôme de la médaille militaire remise à Emile Pommier, caporal du 10ème régiment d'infanterie originaire de Saint-Gervais-sur-Couches (Saône-et-Loire), daté du 15 décembre 1929.

Bossuet, Pierre / Bossuet, Francine / Bossuet, François / Vernochet, Claude / Solmon, Auguste

Lettre du 22 décembre 1914 de François Bossuet à son frère Pierre évoquant son futur réveillon de Noël sur le front. Ainsi que des documents, correspondances, photographies, diplôme trouvés dans la maison achetée en 1977 à Palinges par Pierre et Francine Bossuet, instituteurs. Parmi les auteurs identifiés des correspondances reçues pendant la première guerre mondiale : Claude Vernochet, Auguste Solnon (frère de Mme Bossuet) et François Bossuet (frère de Pierre).

Bossuet, Pierre / Bossuet, Francine / Francperrin, Hildegarde

Lettre écrite le 23 janvier 1915 de la Clayette par Hildegarde Francperrin, adressée à Francine Bossuet pour la remercier de son envoi de chaussettes tricotées par les enfants de l'horphelinat de Rocca du Bois-Sainte-Marie.


Bossuet, François / Bossuet, Pierre / Bossuet Francine

Lettre écrite par François Bossuet le 30 octobre 1915 de l'hôpital de Bourges (Cher), adressée à son frère Pierre évoquant ses blessures.

Corplet, Lucie / Corplet, Fernand

Gravure représentant « la permission du berceau », droit donné aux militaires de tout grade à l’occasion de la naissance d’un enfant (10 août 1916) et une photographie non légendée d’un groupe de soldats où l’on voit Fernand Corplet (signalé par une croix). Lucie Corplet, née Gerault, mère de Jacqueline Pilnard, a été l’une des dernières à quitter à pieds le village de Cernay-en-Dormois (Marne) suite à l’avancée des troupes allemandes qu’elle a d’ailleurs croisées. Mère de deux jeunes enfants et réfugiée à Paris au séminaire Saint-Sulpice, elle a à cet endroit la douleur de perdre accidentellement son fils pendant la guerre. Fernand Corplet, son mari est revenu de la guerre gravement malade.

Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Récit de Marie-Claire TERRIER sur ses arrière-grands-parents maternels : Pierre et Henriette BAZIN, mariés le 9 octobre 1903 à la Chapelle-Naude. Conscrit de la classe 1897, bureau de Chalon-sur-Saône, matricule 568, Pierre BAZIN, versé dans l’armée territoriale fut d'abord affecté au front de l'est, où il fut grièvement blessé le 24 avril 1916 à Mort Homme dans la Meuse, puis envoyé à Salonique en 1917. Cité à l’ordre de l’armée, décoré de la Croix de guerre avec palme, il meurt prématurément le 28 septembre 1919 des suites de son engagement.
Pendant la guerre, son épouse Henriette BAZIN, née LIMARD, a non seulement pris en charge l’éducation de leurs deux filles : Hélène et Germaine (Mémène) mais aussi la direction des travaux agricoles allant jusqu’à racheter la ferme exploitée par le couple. Il existe une transcription partielle de ces correspondances, réalisée par la famille à des fins de transmission de la mémoire.

Lettre envoyée par Pierre Bazin, soldat du 64ème régiment d'infanterie territoriale originaire de La Chapelle-Naude, à son épouse Henriette, datée du 20 février 1915. Pierre donne de ses nouvelles à son épouse, et l'informe qu'il s'apprête à partir en première ligne, pour 6 jours, dans le secteur du Mont-Sapin (Aisne). Situé en bordure de l'Aisne, il dit avoir demandé à son capitaine s'ils allaient devoir marcher dans l'eau, ce dernier lui ayant répondu qu'il y aurait des "gourbis" (abris). il rapporte également boire un litre et demi de vin rouge par jour, dont deux quarts lui sont fournis par l'armée.


Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Lettre envoyée par Henriette Bazin, résidant à La Chapelle-Naude, à son mari Pierre, soldat du 64ème régiment d'infanterie. En l'absence de Pierre, Henriette s'occupe des travaux agricoles dans leur exploitation, et rapporte avoir "battu les haricots" mais n'en avoir tiré que peu de grain, et avoir labouré les terres. Elle lui donne également des nouvelles de ses filles Hélène et Germaine.

Bazin, Pierre/Bazin, Hélène

Lettre envoyée par Hélène Bazin, résidant à La Chapelle-Naude, à son père Pierre, soldat français. Elle y rapporte avoir accompagné sa mère pour moudre du grain au moulin, et qu'elles ont été surprise de la quantité de farine avec laquelle elles en sont reparties.

Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Lettre de Pierre Bazin, soldat français du 59ème régiment d'infanterie territoriale originaire de La Chapelle-Naude, à son épouse Henriette, datée du 9 octobre 1914. Il y dispense quelques conseils sur la tenue de l'exploitation agricole familiale, à la demande de son épouse, et se dit réconforter de savoir que leur situation financière va s'améliorer avec la vente de la récolte.


Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Lettre envoyée par Pierre Bazin, soldat du 59ème régiment d'infanterie territoriale originaire de La Chapelle-Naude, à son épouse Henriette, datée du 4 novembre 1914. Il y rapporte qu'il s'apprête à recevoir du matériel militaire, notamment un pantalon, mais aussi un nouvel écusson, car il va intégrer le 64ème régiment d'infanterie territoriale.

Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Lettre envoyée par Pierre Bazin, soldat du 64ème Régiment d'Infanterie Territoriale originaire de La Chapelle-Naude, à son épouse Henriette, datée du 6 janvier 1915. Stationné à Pont-Arcy (Aisne), il y rapporte le roulement qu'effectue sa compagnie dans la défense des tranchées. Les soldats d'une des douze compagnies sont postés pour une durée de six jours dans des "gourbis" (abris), qu'ils ne quittent que la nuit afin de réparer les dégâts matériels. Les soldats les rejoignent en empruntant des boyaux qui les protègent des tirs et des bombardements de l'artillerie ainsi que de l'aviation.

Bazin, Pierre/Bazin, Hélène

Lettre de Pierre Bazin, soldat du 64ème Régiment d'Infanterie Territoriale originaire de la Chapelle-Naude, à sa fille Hélène. Il lui indique que son officier, le capitaine Fagot, dont il est proche, lui a donné dix francs à transmettre à ses filles.


Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Lettre de Pierre Bazin, soldat du 64ème Régiment d'Infanterie Territoriale originaire de la Chapelle-Naude, à sa fille Hélène. Il lui indique que son officier, le capitaine Fagot, dont il est proche, lui a donné dix francs à transmettre à ses filles. Pierre est de retour au repos à Paars (Aisne), après six jours passés en première ligne à Ribaudon, à proximité de Soupir (Aisne). Il y était dans un "gourbi" (abri), mais a toujours été occupé à préparer les repas des officiers. Donnant de ses nouvelles, il dispense également des conseils dans la gestion de l'exploitation agricole familiale.

Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Lettre envoyée par Pierre Bazin, soldat du 64ème régiment d'infanterie territoriale originaire de La Chapelle-Naude, à son épouse Henriette, datée du 3 mai 1915. Pierre demande à Henriette si elle a bien reçu les photos ainsi que le paquet contenant une bague qu'il lui a envoyés. La bague a été fabriquée à partir d'aluminium allemand. Il dispense également quelques conseils sur la tenue de l'exploitation agricole familiale.

Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Lettre envoyée par Henriette Bazin, résidant à La Chappelle-Naude, à son mari Pierre, soldat du 64ème régiment d'infanterie territoriale, datée du 18 juillet 1915. Elle y rapporte le manque de papier dont souffre son mari et regrette son absence pour la moisson.

Pierre Bazin répond à son épouse sur le même papier à lettre, en date du 23 juillet 1915. Il y rapporte avoir subi un intense bombardement allemand "comme de la grêle" lorsqu'il était posté dans les tranchées, et semble particulièrement angoissé par la présence de nombreux obus à ses côtés qui appelleront une riposte non moins importante de la part de l'armée allemande.


Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Lettre envoyée par Pierre Bazin, soldat du 64ème régiment d'infanterie territoriale originaire de La Chapelle-Naude, à son épouse Henriette, datée du 23 août 1915. De repos à Paars (Aisne), Pierre Bazin rapporte qu'il ne bénéficiera pas d'une permission. Témoignant de problèmes dans l'acheminement du courrier, il précise qu'on lui a demandé de ne pas cacheter ses lettres, et réitère une demande d'envoi d'argent.

Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Lettre envoyée par Henriette Bazin, résidant à La Chapelle-Naude, à son époux Pierre, soldat du 64ème régiment d'infanterie territoriale, datée du 17 octobre 1915. Elle y témoigne du manque de papier dont souffre son mari, sur le front, du manque de temps dont elle dispose pour lui écrire à cause des travaux agricoles sur l'exploitation familiale, et souhaite que la guerre finisse rapidement.

Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Lettre envoyée par Henriette Bazin, résidant à La Chapelle-Naude, à son mari Pierre, soldat du 64ème régiment d'infanterie territoriale, datée du 31 octobre 1915. Elle lui rapporte des nouvelles de l'arrière pays et de ses filles, Hélène et Germaine, et témoigne des dures conditions de vie, matérielles et climatiques, rencontrées par Pierre sur le front dans le secteur de Presles (Aisne).


Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Lettre envoyée par Henriette Bazin, résidant à La Chapelle-Naude, à son mari Pierre, soldat du 4ème escadron du train, datée du 31 octobre 1916. Elle lui donne des nouvelles de l'arrière, de l'exploitation agricole familiale, et indique lui avoir envoyé des certificats et vingt francs.

Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Lettre envoyée par Hélène Bazin, résidant à La Chapelle-Naude, à son père Pierre, soldat du 4ème escadron du train. Elle lui apporte des nouvelles de l'arrière et de l'exploitation agricole familiale.

Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Lettre envoyée par Pierre Bazin, soldat de la 51ème compagnie du 15ème escadron du train, originaire de La Chapelle-Naude, à son épouse Henriette, datée du 8 février 1917. Il l'informe qu'il est actuellement en mer, s'apprêtant à rejoindre le front oriental à Salonique.


Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Lettre envoyée par Pierre Bazin, soldat de la 51ème compagnie du 15ème escadron du train, originaire de La Chapelle-Naude, à son épouse Henriette, datée du 16 février 1917. Il indique être cantonné à vingt kilomètres de Salonique (Grèce) dans un site offrant des conditions de vie rude (2000 mètres d'altitude, zone désertique, de la neige). Il fait également part de son incompréhension face aux populations locales, serbes et turques, et dit avoir hâte de revenir en France. Affecté en tant qu'ordonnance des officiers, il a pu se procurer un mouton afin de préparer les repas.

Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Lettre envoyée par Pierre Bazin, soldat de la 51ème compagnie du 15ème escadron de train, originaire de La Chapelle-Naude, à son épouse Henriette, datée du 1er mars 1917. Il y décrit ses conditions de vie dans la région de Salonique (Grèce) et sa difficile cohabitation avec les populations locales grecques et turques, qui représentent la quasi-totalité des cinq cents personnes du camp. Il s'inquiète de ne pas avoir reçu de nouvelles de sa famille depuis un mois, et demande l'envoi d'argent.

Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Lettre envoyée par Pierre Bazin, soldat de la 51ème compagnie du 15ème escadron de train, originaire de La Chapelle-Naude, à son épouse Henriette, datée du 9 avril 1917. Cantonné à Salonique (Grèce), il y donne de ses nouvelles à son épouse, rapporte avoir reçu un nouvel uniforme, et témoigne de la religion des populations grecques.


Bazin, Pierre/Bazin, Henriette

Lettre envoyée par Pierre Bazin, soldat de la 51ème compagnie du 15ème escadron de train, originaire de La Chapelle-Naude, à son épouse Henriette, datée du 6 juin 1917. Cantonné à Salonique, il dit avoir reçu des nouvelles de sa famille datant d'une quinzaine de jours. Il dispense des conseils à Henriette pour la gestion de l'exploitation agricole familiale et la moisson et se plaint de la chaleur. Il rapporte le passage d'un officier qui a renvoyé en France tous les soldats présents depuis quinze mois et souffrants du paludisme. Il évoque également la médaille militaire qu'il a reçu.

Résultats 676 à 700 sur 1559 :   <<<141516171819202122232425262728>>>
Afficher/masquer