Grande collecte 14 - 18

Contributions de particuliers à la mémoire de la Première Guerre mondiale

En novembre 2013, une soixantaine d’institutions patrimoniales, dont les Archives départementales de Saône-et-Loire ont participé à «La Grande Collecte» de documents personnels sur la Première Guerre mondiale, organisée à l’initiative des Archives de France, de la Bibliothèque nationale de France, de la Mission du centenaire et d'Europeana 1914-1918.

Cet appel, lancé au public afin de valoriser les archives privées de cette époque et de partager ce trésor de mémoire, notamment par une mise en ligne des documents prêtés ou donnés, a connu un vif succès. Que tous les participants soient ici vivement remerciés.
C'est le résultat de cette opération qui est présenté dans cette rubrique.

Une sélection de documents de chaque contributeur est également consultable sur les sites www.europeana14-18.eu et www.lagrandecollecte.fr  

Nous vous invitons également à découvrir un autre exemple de partage et de valorisation de la mémoire locale sur la Première Guerre mondiale à travers l'initiative d'une publication et d'une transcription collaborative du carnet de guerre de Jean Marin, soldat de Saône-et-Loire. 
 

Résultats 651 à 675 sur 1559 :   <<<131415161718192021222324252627>>>

1559 résultats - Nombre de résultats par page :

Mamessier, Mathilde/Mamessier, Antoine

Carte postale envoyée de Vienne-le-Château (Marne) par Jean Antoine Mamessier, soldat du 63ème régiment d'infanterie territoriale, à sa fille Mathilde, à Poisson (Saône-et-Loire), datée du 27 juillet 1915.
Au recto, une vue générale de Vienne-le-Château (Marne), où Jean Antoine est alors cantonné.
Au verso, Jean Antoine donne des nouvelles à sa fille Mathilde, ainsi que des nouvelles de son oncle, lui aussi présent sur le front et qui vient de passer seize jours aux tranchées en première ligne. Jean Antoine regrette de ne pas avoir eu l'occasion de voir sa fille depuis "tout de même bientôt un an".

Mamessier, Mathilde/Mamessier, Antoine

Carte représentant les frontières de la France entre 1871 et 1914 et 14 chansons patriotiques diffusées dans le cadre de la Première Guerre mondiale : "Reviendra-t-il", "Gloire aux braves", "La valse des poilus", "le chant du départ", "la Victoire ! ...ça, c'est pour nous", "Salut à Joffre", "Marche des alliés", "Le sang que nous versons", "Le canon de 75 (le canon du diable)", "Vive l'Italie", "Hommage à l'Italie", "La barbe à la mode", "France quand même" et "Guillaume à la potence".

Clère, Prosper/Clère, Jenny

Récit de Jean-François Clère sur son grand-père Prosper Clère et sa grand-mère Jenny Clère, née Geoffre, parents de Maurice(son père, né en 1905) et d'André (son oncle, né en 1907). Prosper Clère, né le 13 octobre 1877 à Lessard-en-Bresse, instituteur puis directeur d’école primaire, fut nommé sergent-major en novembre 1914 et versé dans l’armée territoriale (classe 1897, bureau de Chalon-sur-Saône, matricule 1045). Jenny et Prosper Clère avaient pour beau-frère M. FOLLET (mari de la sœur de Jenny), directeur de l’Ecole Normale de Saint-Lô (Manche), militant actif pour la défense de la mémoire et de la réhabilitation du caporal Théophile Maupas, fusillé pour l’exemple.

Lettre envoyée par Prosper Clère, soldat du 64ème régiment d'infanterie territoriale, à son épouse Jenny, résidant à Baudrières, datée du 11 novembre 1918. Il y évoque l'abdication de l'empereur d'Allemagne Guillaume II, qu'il a appris la veille (l'abdication a eu lieu le 9 novembre), et se réjouit de la signature de l'armistice.


Clère, Maurice/Clère, Jenny

Lettre envoyée par Maurice Clère, élève au collège de Saint-Lô, à sa mère Jenny, résidant à Baudrières, datée du 14 novembre 1918. Il y décrit les festivités qui eurent lieu à l'occasion de la signature de l'armistice et l'euphorie générale des habitants de Saint-Lô, mentionannt la présence de Belges et le fait que des prisonniers de guerre allemands aient dû pavoiser la ville.

Clère, Prosper

Déclaration pour servir au paiement de l'indemnité de démobilisation de Prosper Clère, soldat français résidant à Baudrières, daté du 6 mai 1919. Les informations permettent de retracer les différents régiments de Prosper, mobilisé du 6 août 1914 au 3 février 1919.

Clère, Jenny

Lettre envoyée à Jenny Clère, institutrice à Baudrières, par une connaissance, en date du 8 janvier 1917. Elle annonce la mort d'un soldat français lors des combats à Sailly-Saillisel (Somme), dont le corps n'a pas pu être retrouvé.


Clère, Prosper/Clère, Maurice

Carte photographie envoyée par Prosper Clère, soldat français résidant à Baudrières, à son fils Maurice, élève à l'école primaire supérieure de Saint-Lô (Manche). Au recto, une photographie représentant les soldats du bureau auquel est affecté Prosper. Au verso, Prosper donne de ses nouvelles à sa famille, et évoque le passage nocturne d'avions.

Clère, Prosper/Clère, Maurice

Carte photographie envoyée par Prosper Clère, soldat français résidant à Baudrières, à son fils Maurice, élève du collège de Saint-Lô (Manche), datée du 13 octobre 1918. Au recto, une photographie d'un groupe de soldats parmi lesquels figure Prosper, posant devant des ruines à Montdidier (Somme). Au verso, Prosper donne de ses nouvelles à sa famille. Il y évoque les timbres qui lui y ont été distribués par des soldats américains et qu'il a fait parvenir à son fils.

Clère, Jean-François

Carte postale humoristique intitulée "Un bon coup de pied dans le Rhin". Un dessin en couleurs représente un soldat français chassant de France d'un coup de pied deux cochons grimés en soldat allemands représentant l'empereur d'Allemagne Guillaume II et son fils le prince héritier Guillaume. En arrière plan, deux femmes en tenue traditionnelle alsacienne et mosellane se réjouissent.


Clère, Prosper/Clère, André

Carte postale destinée à la "correspondance des armées de la République" envoyée par Prosper Clère, soldat français résidant à Baudrières, à son fils André. Au recto, une photographie représentant le défilé des premières troupes américaines en France en juin 1917. Prosper Clère y témoigne de l'espoir qu'il place dans les renforts américains pour chasser les Allemands de France et y donne de ses nouvelles. Au verso, les coordonnées postales de Proper Clère sur le front.

Clère, Prosper/Clère, André

Carte postale envoyée par Prosper Clère, soldat français résidant à Baudrières, à son fils André, datée du 6 août 1915. Au recto, une cuisine roulante utilisée par l'armée française, lors d'une distribution de nourriture aux soldats. Au verso, Prosper donne des nouvelles à sa famille et déclare que sa compagnie dispose du même matériel.

Clère, Prosper/Clère, Maurice

Carte postale envoyée par Prosper Clère, soldat français résidant à Baudrières, à son fils Maurice, datée du 6 août 1915. Au recto, un groupe de soldats français prend le café dans un trou d'obus allemand surnommé "trou de marmite". Au recto, Prosper donne de ses nouvelles et mentionne la présence de tels trous dans sa zone d'affectation, précisant qu'ils ont tendance à être remplis d'eau mais peuvent aussi offrir une protection aux soldats qui s'y cachent.


Clère, Prosper/Clère, Maurice

Lettre envoyée par Maurice Clère, élève au collège de Saint-Lô (Manche) à son père Prosper, soldat français résidant à Baudrières, datée du 25 novembre 1917. Il y donne des nouvelles de son cursus scolaire et déclare avoir vu des prisonniers de guerre allemands couper du bois et procéder à des travaux de remblai. Il y mentionne également que des soldats français ont été "assaisonnés par le poivre et les obus", et que beaucoup d'entre eux ont été intoxiqués par les armes chimiques.

Clère, Prosper/Clère, Jenny

Carte postale envoyée par Prosper Clère, soldat français résidant à Baudrières, à son épouse Jenny, datée du 30 août 1915. Au recto, le monument en l'honneur de Bossuet se trouvant à la cathédrale de Meaux. Au verso, Prosper précise joindre à la carte un titre de permission permettant à sa famille de bénéficier d'un voyage à tarif réduit pour venir lui rendre visite à Meaux. Il y détaille la procédure permettant de voyager sur le territoire français en période de guerre.

Clère, Jean-François

Fascicule édité en novembre 1914 par les membres de l'oeuvre "Noël aux armées - les vêtements contre le froid pour les combattants" et destiné aux élèves et responsables des écoles, collèges et lycées de France. Il invite les élève à cotiser pour que du chocolat et des cigarettes soient distribués aux soldats français pour Noël, et reproduit des photographies de la collecte de vêtements d'hiver destinés aux soldats. Jean Aicard, membre de l'académie française, a écrit des vers destinés à mobiliser les élèves et à accompagné le cadeau des soldats.


Clère, Prosper/Clère, Maurice/Clère, André

Lettre envoyée par Prosper Clère, soldat français résidant à Baudrières, à ses fils André et Maurice, datée du 7 janvier 1917. Il souhaite que la guerre soit finie avant la fin de l'année afin de pouvoir passer les fêtes de fin d'année avec sa famille. Prosper décrit également ses conditions de vie sur le front, vivant dans un "gourbi" creusé à "au moins dix mètres" de profondeur, à l'abri des éventuels bombardement ennemis, et devant lutter quotidiennement contre les rats et "des bêtes plus petites mais non moins répugnantes".

Clère, Prosper

Autorisation de visite familiale à Prosper Clère, sergent major du 64ème régiment d'infanterie territoriale résidant à Baudrières, délivré par le médecin chef du dépôt d'éclopés de Meaux le 30 août 1915.

Clère, Prosper

Citation à l'ordre du corps d'armée du 64e régiment d'infanterie territoriale auquel appartenait Prosper Clère, sergent major résidant à Baudrières. Au dos, Prosper a noté ses principaux lieux d'affectation au sein de ce régiment, de décembre 1914 à août 1918.


Clère, Prosper

Fascicules de mobilisation de Prosper Clère, soldat du 59ème régiment d'infanterie territoriale, puis du 134ème régiment d'infanterie.

Pommier, Emile

Récit de Christian Pommier sur son grand-père paternel Emile Pommier, conscrit de la classe 1916, bureau d’Autun, matricule 300, affecté à la 3ème compagnie de mitrailleurs où il se révéla être un excellent tireur. Christian Pommier se souvient de la haute stature de son grand-père paternel, peu commune chez ses contemporains, de sa force herculéenne, de son œil de verre (souvenir de la Grande Guerre), de sa grande gentillesse et de son métier d’éclisseur aux usines Schneider au Creusot.

Diplôme de citation à l'ordre du 10ème régiment d'infanterie du soldat Emile Pommier, originaire de Saint-Gervais-sur-Couches (Saône-et-Loire), daté du 10 avril 1918. Le motif invoqué est "excellent tireur, calme et plein de sang froid. Etant de garde près de sa pièce a été à demi enterré par un obus de gros calibre. Est néanmoins resté à son poste après avoir été dégagé".

Pommier, Emile

Photographie d'un groupe de soldats français du 10ème régiment d'infanterie en uniforme. Au premier plan se trouve un enfant. Emile Pommie, originaire de Saint-Gervais-sur-Couches (Saône-et-Loire), se tient debout, au second rang, en premières position en partant de la gauche.


Pommier, Emile

Citation à l'ordre du 10ème régiment d'infanterie du soldat Emile Pommier, originaire de Saint-Gervais-sur-Couches (Saône-et-Loire). Le document présente le soldat Pommier comme un "excellent tireur, très brave et très courageux. A donné en toutes circonstances l'exemple du calme et du sang froid".

Pommier, Emile

Photographie d'un groupe de soldats français du 10ème régiment d'infanterie à Togny-aux-bœufs, au sud-est de Chalon-en-Champagne (Marne), début août 1917. Emile Pommier, soldat originaire de Saint-Gervais-sur-Couches (Saône-et-Loire), figure au second rang, en quatrième position en partant de la gauche. Au dos sont notés les noms de quelques uns des autres soldats figurant sur la photo, avec pour certains la mention "(tué)".

Pommier, Emile

Notification d'obtention de la médaille militaire à Emile Pommier, soldat du 10ème régiment d'infanterie originaire de Saint-Gervais-sur-Couches (Saône-et-Loire), en vertu du décret du 21 mars 1929.


Pommier, Emile

Diplôme de la médaille interalliée dite "de la victoire" remise à Emile Pommier, ex-caporal du 10ème régiment d'infanterie originaire de Saint-Gervais-sur-Couches (Saône-et-Loire), daté du 8 février 1933.

Résultats 651 à 675 sur 1559 :   <<<131415161718192021222324252627>>>
Afficher/masquer