Grande collecte 14 - 18

Contributions de particuliers à la mémoire de la Première Guerre mondiale

En novembre 2013, une soixantaine d’institutions patrimoniales, dont les Archives départementales de Saône-et-Loire ont participé à «La Grande Collecte» de documents personnels sur la Première Guerre mondiale, organisée à l’initiative des Archives de France, de la Bibliothèque nationale de France, de la Mission du centenaire et d'Europeana 1914-1918.

Cet appel, lancé au public afin de valoriser les archives privées de cette époque et de partager ce trésor de mémoire, notamment par une mise en ligne des documents prêtés ou donnés, a connu un vif succès. Que tous les participants soient ici vivement remerciés.
C'est le résultat de cette opération qui est présenté dans cette rubrique.

Une sélection de documents de chaque contributeur est également consultable sur les sites www.europeana14-18.eu et www.lagrandecollecte.fr  

Nous vous invitons également à découvrir un autre exemple de partage et de valorisation de la mémoire locale sur la Première Guerre mondiale à travers l'initiative d'une publication et d'une transcription collaborative du carnet de guerre de Jean Marin, soldat de Saône-et-Loire. 
 

Résultats 601 à 625 sur 1559 :   <<<111213141516171819202122232425>>>

1559 résultats - Nombre de résultats par page :

Dugueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale envoyée par Louise Degueurce à son époux Pierre, soldat du 256ème Régiment d'Infanterie, datée du 19 mars 1917. Au recto, des bébés figurent dans une tranchée accompagnés de l'inscription "tranchée de la graine de poilus. On les aura. Des armes ! Des munitions !". Au verso, la correspondance évoque la possible obtention d'une permission.

Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale envoyée par Louise Degueurce à son époux Pierre, soldat du 256e régiment d'infanterie, datée du 12 mai 1916. Au recto, un soldat et une femme s'embrassent, accompagnés de l'inscription "A toi mes meilleurs baisers". Au verso, les nouvelles témoignent de la vie quotidienne à l'arrière.

Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale envoyée par Louise Degueurce à son époux Pierre datée du 5 juillet 1916. Au recto, une femme et un soldat s'embrassant sont représentés au centre d'une pensée décorée d'un bandeau aux couleurs du drapeau français, accompagnée de l'inscription "une pensée avec un baiser". Au verso, la correspondance témoigne de la vie quotidienne à l'arrière.


Degueurce, Pierre

Carte de vœux représentant un couple enlacé à l'intérieur d'un sous-marin, accompagné de l'inscription "l'amour en sous-marin - bonne année".

Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale envoyée par Pierre Degueurce à son épouse Louise et datée du 13 février 1918. Au recto un soldat lit une lettre envoyée par son épouse, tandis qu'à ses pieds se trouve un colis de nourriture. Au verso, la correspondance évoque les difficultés pour obtenir une permission et les affaires familiales.

Degueurce, Pierre

Carte postale représentant au recto un soldat écrivant une lettre destinée à son épouse, accompagné de l'inscription "A l'aimée, je te vois d'ici consulter l'oracle, mon affection vaincra tout obstacle". Au verso, la correspondance souhaite une bonne année à Pierre Degueurce, espérant la fin prochaine de la guerre.


Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale envoyée par Pierre Degueurce, soldat du 256ème Régiment d'Infanterie, à son épouse Louise, datée du 31 janvier 1918. Au recto, un soldat tenant une lettre à la main se tient debout dans une tranchée, accompagné de l'inscription "Un artiflot qui pense à vous, vous donne bientôt rendez-vous". Dans l'argot militaire, l'artiflot désigne le soldat artilleur.

Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale envoyée à la famille Degueurce par des amis représentant un soldat de retour dans son foyer et retrouvant son épouse, accompagné de l'inscription "Joyeux retour !"

Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale envoyée par Pierre Degueurce, soldat du 256e régiment d'infanterie, à son épouse, domiciliée à Saint-Micaud (Saône-et-Loire). Au recto, une scène humoristique entre un soldat et une femme "la guerre d"embuscade".


Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale humoristique datée du 16 août 1917 et envoyée par Pierre Degueurce, soldat du 256e régiment d'infanterie, à son épouse Louise, résidant à Saint-Micaud (Saône-et-Loire). Au recto, un dessin d'un soldat assis et d'une femme debout accompagné de l'inscription "La petite guerre - la contre attaque".

Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale humoristique envoyée par Pierre Degueurce, soldat du 256e régiment d'infanterie, à son épouse Louise, résidant à Saint-Micaud (Saône-et-Loire), datée du 19 août 1917. Au recto, un dessin d'un soldat accompagné d'une femme et de l'inscription "La petite guerre - la guerre de positions". Au verso, Pierre Degueurce affiche sa lassitude face au changement fréquent de secteur d'affectation.

Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale humoristique datée du 13 août 1917, envoyée par Pierre Degueurce, soldat du 256e régiment d'infanterie, à son épouse Louise, résidant à Saint-Micaud (Saône-et-Loire). Au recto, un dessin d'un soldat accompagné d'une femme et de l'inscription "la petite guerre - l'arrière". Au verso, Pierre Degueurce mentionne que les soldats de son unité ne perçoivent plus de billets mais seulement de la monnaie.


Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale envoyée par Pierre Degueurce, soldat du 256e régiment d'infanterie, à son épouse Louise, résidant à Saint-Micaud (Saône-et-Loire), datée du 15 octobre 1917. Au recto, un dessin humoristique représentant un soldat jouant au bilboquet accompagné d'une femme et de l'inscription "Les jeux de l'amour - le bilboquet".

Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale envoyée par Pierre Degueurce, soldat du 256e régiment d'infanterie, à son épouse Louise, résidant à Saint-Micaud (Saône-et-Loire) et datée du 14 octobre 1917. Au recto, un dessin humoristique représente un soldat jouant au billard, accompagné d'une femme et de l'inscription "Les jeux de l'amour - le billard". Au verso, l'auteur s'inquiète des travaux agricoles au sein de l'exploitation familiale et évoque les difficiles conditions de vie sur le front en raison de la pluie.

Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale envoyée par Pierre Degueurce, soldat du 256e régiment d'infanterie, à son épouse Louise, résidant à Saint-Micaud (Saône-et-Loire). Au recto, un dessin d'une jeune fille dans un biplan accompagnée de l'inscription "De Mouy je vous envoie un baiser" et de vues de monuments locaux. Au verso, Pierre Degueurce rapporte que son unité a quitté Paris pour gagner la Marne, en attendant que le régiment soit reconstitué.


Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale envoyée par Pierre Degueurce, soldat du 256e régiment d'infanterie, à son épouse Louise, résidant à Saint-Micaud, datée du 15 août 1917. Au recto, un dessin humoristique représente un soldat accompagné d'une femme et de l'inscription "La petite guerre - La défensive".

Lagrange, Philibert

Carte postale envoyée par Philibert Lagrange, soldat au 21e Régiment d'Infanterie, à ses oncle et tante, et datée du 11 novembre 1933. Au recto, un dessin humoristique représente des soldats français en pleine séance d'exercices dans la cour d'une caserne.

Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale envoyée par Pierre Degueurce, soldat du 256ème Régiment d'Infanterie, à son épouse, Louise, résidant à Saint-Micaud, datée du 17 juin 1919. Au recto, une vue de la rue nationale à Crépy-en-Valois (Oise). Au verso, Pierre Degueurce pense que les Allemands signeront le traité de paix samedi 21 juin, permettant d'être fixé sur sa possible démobilisation mais que cette date ne lui permettra pas d'embaucher de domestiques pour son exploitation dans de bonnes conditions.


Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale envoyée par Pierre Degueurce, soldat du 256e Régiment d'Infanterie, à son épouse, Louise, résidant à Saint-Micaud, datée du 17 août 1917. Au recto, un dessin humoristique représentant un soldat accompagné d'une femme et de l'inscription "la petite guerre - l'offensive". Au verso, Pierre Degueurce déclare être affecté aux tranchées, mais pas en première ligne, et s'attendre à partir prochainement pour le secteur de Reims. Il estime également que le beau temps facilitera les récoltes de l'exploitation familiale en Saône-et-Loire.

Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale envoyée par Pierre Degueurce, soldat du 256e Régiment d'Infanterie, à son épouse, Louise, résidant à Saint-Micaud, datée du 20 août 1917. Au recto, un dessin humoristique représentant un soldat accompagné d'une femme et de l'inscription "la petite guerre - le blocus". Au verso, Pierre Degueurce rapporte que les permissions ont été annulées jusqu'au 1er octobre.

Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale envoyée par Pierre Degueurce, soldat du 256e Régiment d'Infanterie, à son épouse, Louise, résidant à Saint-Micaud, datée du 19 août 1917. Au recto, un dessin humoristique représentant un soldat accompagné d'une femme et de l'inscription "la petite guerre - la tactique".


Degueurce, Pierre/Degueurce, Louise

Carte postale envoyée par Pierre Degueurce, soldat du 256e Régiment d'Infanterie, à son épouse, Louise, résidant à Saint-Micaud, datée du 10 juin 1917. Au recto, un enfant déguisé en soldat se tenant aux côtés d'un canon est accompagné de l'inscription "Quand mon 75 tire en l'air, il fiche leurs sales taubes par terre" (les taubes désignent des avions monoplans autrichiens utilisés par les troupes ennemies). Au verso, Pierre Degueurce se préoccupe du bon déroulement des travaux agricoles et se plaint des conditions de vie dans les tranchées à cause de la chaleur.

Brevet, Philibert/Brevet, Jeanne

Carte postale envoyée par Philibert Brevet, grand père du contributeur, à son épouse Jeanne, demeurant à Massily, le 21 juillet 1918. Blessé par une balle qui lui a fracturé le bras gauche, il écrit quelques mots depuis l'ambulance pour informer son épouse de sa blessure, utilisant pour cela une carte formulaire "bulletin de santé d'un militaire en traitement". Philibert Brevet est resté handicapé et n'a plus pu se servir de son bras gauche.

Monterrat, Antoine/Monterrat, Suzanne

Cartes postales envoyées par Antoine Monterrat, soldat du 223ème Régiment d'Infanterie, à son épouse Suzanne, domiciliée à Biziat (Ain), datées du 30 octobre 1917. Au recto, les quatre cartes postales recomposent une représentation de la ville de Salonique (Grèce), où est alors hospitalisé Antoine Monterrat. Au verso, il remercie son épouse de l'envoi d'un colis contenant des conserves, du papier à lettre et des enveloppes (ces dernières étant inutilisables car arrivées en mauvais état) et estime être assez bien nourri. Il évoque également la blessure à la main droite à l'origine de son hospitalisation, l'empêchant d'échanger davantage de lettres avec son épouse. Enfin, une partie de la lettre est consacrée à la description de l'étendue des dégâts de l'incendie qui ravagea Salonique en août 1917.

La contributrice, petite nièce maternelle d'Antoine Monterrat, a reçu les documents de la fille de ce dernier, née le 13 décembre 1912, qui fut résistante lors de la Seconde Guerre mondiale dans le maquis de l'Ain. Ils retracent le parcours d'Antoine Monterrat, née le 5 septembre 1884 à Saint-André-d'Huiriat (Ain), d'Aix-les-Bains à la Serbie en passant par Marseille et Salonique (Grèce).


Monterrat, Antoine/Monterrat, Suzanne

Carte postale envoyée par Antoine Monterrat, soldat français participant à la campagne d'Orient, depuis la Serbie le 27 mai 1918. Au recto, des habitants de Salonique (Grèce) devant les ruines de leurs maisons détruites par l'incendie qui ravagea la ville en août 1917. Au verso, Antoine Monterrat, démoralisé rapporte à sa femme qu'il a "le cafard", exprimant sa lassitude vis-à-vis de cette guerre. S'informant sur les conditions de vie depuis la mise en place des cartes d'alimentation en France, il exprime son mécontentement et se plaint des quantités de nourriture distribuées sur le front ("ils nous bien toujours une boule [de pain], mais bien petite"), accusant "les quelques bandits qui conduisent cette boucherie" de lâcheté et estimant qu'il "serait facile [aux soldats] de baisser les armes et ça serait fini".

Résultats 601 à 625 sur 1559 :   <<<111213141516171819202122232425>>>
Afficher/masquer