Grande collecte 14 - 18

Contributions de particuliers à la mémoire de la Première Guerre mondiale

En novembre 2013, une soixantaine d’institutions patrimoniales, dont les Archives départementales de Saône-et-Loire ont participé à «La Grande Collecte» de documents personnels sur la Première Guerre mondiale, organisée à l’initiative des Archives de France, de la Bibliothèque nationale de France, de la Mission du centenaire et d'Europeana 1914-1918.

Cet appel, lancé au public afin de valoriser les archives privées de cette époque et de partager ce trésor de mémoire, notamment par une mise en ligne des documents prêtés ou donnés, a connu un vif succès. Que tous les participants soient ici vivement remerciés.
C'est le résultat de cette opération qui est présenté dans cette rubrique.

Une sélection de documents de chaque contributeur est également consultable sur les sites www.europeana14-18.eu et www.lagrandecollecte.fr  

Nous vous invitons également à découvrir un autre exemple de partage et de valorisation de la mémoire locale sur la Première Guerre mondiale à travers l'initiative d'une publication et d'une transcription collaborative du carnet de guerre de Jean Marin, soldat de Saône-et-Loire. 
 

Résultats 1 à 1 sur 1 :   

1 résultat - Nombre de résultats par page :

François Deschamps/Pauline Deschamps

Récit de Mme Joëlle Berthier.
François DESCHAMPS est né le 29 juin 1892 à Ouze, commune de Changy (Saône-et-Loire).
Ses parents sont cultivateurs et lui-même grandira et restera à la ferme jusqu’à son départ à la guerre.
Il est l’aîné de la famille et il a 2 soeurs, Pauline et Jeanne.
Il ira à l’école à Charolles et pour la petite anecdote, il aura à l’âge de 12 ans le 5ème prix du “Grand Concours de l’Ecriture de la Chocolaterie Poulain”. Francois (1891-1915), est recensé au bureau de Mâcon, classe 1912, matricule 452.
François est décédé au Bois Carré, près de St Mihiel dans la Meuse, le 30 janvier 1915.
Il repose aujourd’hui au cimetière de Charolles avec ses parents et Jeanne, sa soeur.
Lors de son départ à la guerre, il avait une petite amie qui se prénommait Marguerite. J’ai eu l’occasion de retrouver cette fiancée en 1982. Elle a sorti de son sac à main la photo de soldat de “son François” avec qui ils “s’étaient promis” et qu’elle n’avait jamais cessé d’aimer. Sa soeur Pauline a copié le journal qu'il tint du 1er août, jour de sa mobilisation au 8 janvier 1915 dans un cahier et a ajouté son propre témoignage de la journée de départ du 134e RI de Mâcon le 5 août 1914.

Documents :
- Journal de François Deschamps recopié sur un cahier par sa soeur Pauline (du 1er août 1914 au 8 janvier 1915)
- Souvenirs sur le même cahier de Pauline Deschamps du départ du 134e RI de Mâcon le 5 août 1914.
- 1 photographie de sa tombe
- 2 photos de groupes
- Un faire-part de souvenir avec la photographie de François Deschamps.
-1 photographie de classe

Résultats 1 à 1 sur 1 :   
Afficher/masquer