Entre Saône-et-Rhône

Cette collection offre un vaste panorama des multiples activités liées aux cours d'eau et canaux (© Coll. Bonnamour).

Ensemble, dépassant les limites de la Saône-et-Loire, de 3381 cartes postales et photographies consacré à la thématique de l'eau donné, en 2010, aux Archives départementales par Louis Bonnamour, ancien conservateur au musée Denon (Chalon-sur-Saône), archéologue réputé et grand spécialiste de la Saône.

En savoir plus

Résultats 1 à 11 sur 11 :   

11 résultats - Nombre de résultats par page :

Auxonne. Passage de la Saône. 8e chasseurs.

Franchissement de la Saône par le bataillon de pontonniers du 8e régiment de chasseurs basé à Auxonne. Le lieu choisi correspond à l'ancien lit non navigable, à hauteur de la dérivation. Les chevaux traversent à la nage, les hommes et le matériel sur des sortes de pontons montés sur des barques avec, semble-t-il un câble de sécurité tendu entre les deux rives.

Auxonne. Pont et port de la scierie.

Port de la scierie : bateau logement. Correspondance militaire au verso.

Chalon-sur-Saône. Chantiers Schneider et Cie. Torpille radio-automatique, système Gabet.

Torpille construite par les établissements Schneider en 1915.


Gergy. Pont Boucicaut et bords de la Saône.

Le pont Boucicaut fut construit entre 1881 et 1890 grâce à la donation faite par Mme Boucicaut (A. Guillot. Madame Boucicaut, un destin hors du commun, Verdun, GEHV 1995). Il fut détruit le 4 Septembre 1944, entraînant la remise en fonction d'un bac à traille jusqu'à la reconstruction du nouveau pont inauguré le 22 septembre 1857. Au verso : Correspondance militaire.

Louhans. La Seille et le Solnante.

Bâche de dragage en cours de déchargement à la brouette avec un chemin de planches. Correspondance militaire au verso.

Mâcon. Le pont Saint-Laurent.

Correspondance militaire au verso.


Tournus. Remorqueur conduisant un sous-marin dans la Méditerranée (guerre 1914-1918). La navigation de la Saône est très active surtout entre Chalon et Lyon ; la vue actuelle nous montre deux remorqueurs trainant un sous marin dans la Méditéranée.

Descente du «Porteur» transportant une unité construite chez Schneider à Chalon (torpilleur ou sous-marin) en direction de la Méditerranée. Le Porteur en bois, qualifié de «chaland-dock», construit sur le chantier Favre frères, était acheminé à Lyon par deux remorqueurs de la Cie HPLM. A partir de Lyon, le Pilat, un grand remorqueur du Rhône, assurait la relève.


Trévoux. Vue générale et le quai.

Correspondance militaire au verso.

Résultats 1 à 11 sur 11 :   
Afficher/masquer