Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_19170801_53J6_1079

Transcription :


Massevaux le 1er août


Ma Louise,


Ta lettre du 29 m’arrive à l’instant, et j’y réponds un mot sans tarder, afin de ne
pas encourir à nouveau le petit reproche de négliger ma l correspondance
avec ma chère petite Louise. Le reproche est justifié cette fois, pourtant je pense
à toi plus souvent que tu crois, et surtout aux approches de la permission.


Tu m’apportes des nouvelles agréables ; tant mieux que France conserve son aspect de
santé, et il est fort probable que Mazilly achèvera promptement de le remettre sur
pied. Ta vigne est moins talée que tu le craignais un moment ; c’est heureux, mais
tu fais d’être prudente dans tes appréciations. Tu te réjouis de trotter avec
moi, et moi donc ! il me semble que ce sera la grande fête !


Ici, rien de saillant, sauf des papotages




et incidents locaux dont tu n’as cure. Un seul point notable pour nous : nos prix
sont fixés au 5 courant, donc avancés d’un jour ; mon arrivée chez toi sera
également avancée d’autant, et c’est tant mieux, il vaut toujours mieux tenir
qu’attendre.


On a pas mal à faire, car il faut préparer une vraie fête, présidée par de hauts
personnages, en l’honneur du 3ème
anniversaire de l’entrée
des troupes fres
à Massevaux.


Mes affectueuses embrassades à tous ; à toi mes tendresses vives.


Jean



Aucun commentaire