Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_19160608_53J6_0641

Transcription :


Bourges le 8 Juin 16


Mon Cher Jean,


Nous avons assisté aujourd’hui à la cérémonie de la première communion du Lycee
puisque, ainsi que que tu l’avais compris j’étais moralement engagée à laisser André
renouveler sa première communion. Tu ne seras je pense pas surpris car nous nous
étions arrêtés ensemble à cette solution moyenne de lui laisser reprendre les cours
du 3ème trimestre.


Je reconnais que cette cérémonie n’a eu, ni pour lui, ni pour moi l’attrait de la
première.


Voici donc cette question complètement réglée et nous entendrons plus exactement la
2ème fois.


Ne regrette pas les impressions que tu me donnes, et qui donc fixerait les miennes si
ce n’est toi. J’ai tellement eu l’habi


[surplus]


Tendresses et baisers


Louise




tude de former mon jugement d’après le tien toujours mieux éclairé. Que cette
communication de ta pensée m’est à la fois presque nécessaire et bien chère.
D’ailleurs aujourd’hui c’était presque du baume que tu mettais, mais sois tranquille
j’essaie de mettre tout au point ; je sais que nous sommes le jouet d’évènements que
l’on ne peut prévoir. Le récent et beau début d’offensive des Russes est fait pour donner courage et
espoir. Malheureusement de notre côté, les Allemands grignotent de plus en plus,
mais l’essentiel et n’est-il pas que le courage de nos troupes ne
faiblissent
paset de ce côté il semble vraiment
qu’il y a rien à craindre. Espérons donc !


Je suis enchantée de ma femme de ménage, elle m’a fait dernièrement une lessive avec
grande dextérité. Mon blanchissage me reviendra ainsi moins cher et je n’aurai
plus




à faire en travaux par trop mercenaires et un peu fatigants. Ma maison arrivera à
être très bien entretenue et j’en retirerais une grande satisfaction
intime.


J’ai lu avec intérêt la lettre de Jeanne ; elle juget et approfondit toute
chose mais ne se prépare-t-elle pas par ce système une existence de déception. Je
vois par sa lettre et par ce que tu m’as dit que sa famille est bien décidée à venir
à Mazilly mais je n’en ai pas encore la confirmation directe


J’ai écrit à Claudia car je connais sa susceptibilité et j’ai tenu à lui montrer que
je comptais sur elle. Tant mieux qu’elle t’alimente en fromages, car ici je n’ai
rien, mais rien trouvé de mangeable. J’ai hâte de quitter ce pays inhospitalier, il
me semble que mes 2 mois et demi de campagne seront infiniment plus agréables.




Je crois qu’à la rentrée d’Octobre, les cours reprendront uniquement au lycée car on
parle d’évacuer presque la totalité des blessés ; les pensionnaires seront repris.
On s’organise pour durer et on s’aperçoit que des établissements de cette importance
souffrent trop de cette
d’une pareille désorganisation.


Tu me dis que tu ne connais plus mais plus du tout ma situation financière. Les
économies n’ont pas été très fortes depuis Pâques, le voyage en a ebréché une bonne
partie, puis mes mensualités de locataires prent depuis 3 mois mon
échéance de Juin je crois n… Ce mois je suis tout de même arrivée à faire
200 frs tant avec mon reste du mois que mes coupons et
renouvellement de bons. A partir de maintenant et jusqu’à la fin des vacances je
vais thésauriser ferme, mes gros achats sont tous faits, mes locations seront
toutes entièrement du
, l’indemnité de Juin
rentrera puis celle de septembre.


En touchant mon dernier mandat je pensais prendre un nouveau bon de 500 fs
à 1 an mais j’avais tellement attendu que j’ai remis cette
opération La situation est donc sensiblement la même que lorsque tu es venu voir :
(voir la petite note)


[surplus]


2000 frs de bons que je possédais à ta dernière
permission



mon loyer 350 f qui est trouvé



450 f de billets dont
j’avais 500 f en Avril.



(Je prendrai un bon de 500 frs
à la première occasion)


enfin mon mois courant

Et maintenant les grosses économies je te tiendrai au courant.



Aucun commentaire