Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_19160401_53J6_0573

Transcription :



franchise mitilaire


Madame Déléage


29, rue Bourbonnoux


à Bourges


(Cher)




Le 1er Avril 1916.


Ma Louisette,


Notre changement « de domicile » s’est effectué sans encombre, sans fatigue et sans
risque. J’ai retrouvé ma grosse bonne femme de l’auberge du cygne, accueillante et
serviable. Je dispose cette fois, d’une couchette, et, payant de culot, je me suis
adjugé une caisse qui me sert de cantine ; tu vois que je ne suis pas à plaindre du
tout ; notre popotte va aussi s’améliorant,
ainsi à midi
ns avons mangé un lapin de Sologne et bu du
marc de Salbris. – Hier soir, en arrivant, j’ai serré la main à Varriot qui
arrivé de permission depuis 2 ou 3 jours ; tout va bien chez lui
et dans sa famille, mais il souffre un peu de rhumatisme lombaire ; ses
beaux-parents iront à Mazilly à Paques, mais Marcelle ira dans la famille Variot. –
Mon extrait de casier judiciaire est enfin arrivé hier, et le soir même je faisais
partir les dossiers à l’Intendance.


En même temps, je recevais ta bonne lettre du 28, gentille et si affectueuse ; tout
va bien à la maison et j’attends la lettre d’André qui m’apportera une agréable
surprise. – Permission : il est de plus en plus probable que je ne pourrai pas
vs accompla
gner à
Mazilly ; mon départ sera, sauf nouveau contre-ordre, avancé, et j’arriverai à Bourges le dimanche 9
avril vers 2 heures du matin ; ns passerons une
bien bonne semaine ensemble, puis vous pourrez filer à la campagne. A bientôt
une confirmation. Tendres baisers. Jean



Aucun commentaire