Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_19160319_53J6_0536

Transcription :



Franchise militaire


Madame Déléage


29, rue Bourbonnoux


à Bourges


(Cher)



Dimanche 19 Mars 1916.


Ma Chérie,


J’ai reçu hier ta lettre du 15 ; je te remercie de ce que tu me fais parvenir par
Berthelier que j’attends ce soir ; de même, je suis content que mes 2 poilus t’aient
apporté des nouvelles : il semble qu’elles ont q.q. chose
de plus vivant que celles confiées au papier.


Mais j’ai été surpris et ennuyé de ce que tu dis au sujet du logement ; c’est bien
du tracas pour toi, et ce tracas revient souvent. Tu as bien fait d’avertir le
propriétaire, de lui faire constater les conséquences de l’humidité, et d’insister
pour obtenir immédiatement les réparations les plus urgentes. Quant à relouer, tu
feras comme tu voudras, mais il me semble que c’est bien du dérangement pour toi,
sans compter que tu pourrais peut-être mal tomber ; aussi, pour peu que tu le
préfères ; je ne vois pas d’inconvénient à ce que tu laisses ton appartement vacant.
Mais surtout, si tu veux relouer, ne nettoie pas toi-même : sur ce point j’insiste
absolument.


Cette nuit, nous changeons ; cela se fera pour moi sans encombre, et dès demain matin
je t’enverrai un petit mot - Tendres baisers à ma courageuse petite femme et à mes 2
chéris. Jean



Aucun commentaire