Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_53J6_37_0001

Transcription :


Jeudi soir 8 heures


Mon très cher Jean,


Je voudrais pouvoir te faire vivre le moment délicieux que j’ai vécu en ouvrant le
precieux petit paquet. J’étais loin certes de m’attendre à cette merveille et à
l’émerveillement de mes yeux s’est jointe une bien douce émotion en constatant
jusqu’à quel raffinement d’attention tu allais à mon égard. Oh. Combien je te
remercie mon Aimé je suis sensible au-delà de tout ce que tu peux imaginer à ton
joli present. C’est un cadeau de reine que tu m’as fait là. Je ne me lasserai pas
d’en réjouir mes yeux aussi je n ai pas voulu laisser passer cette soirée sans
t’exprimer un peu de ce que je ressens et je t’assure que mon plaisir de petite
femme coquette et surtout mon bonheur de petite épouse tendrement aimee était
grand




Et pour en revenir aux choses sérieuses car la triste réalité est là pour nous les
rappeler ; je vais en hâte répondre au plus pressé.- J’ai apprécié tous tes détails
et j’ai été autant heureuse d’apprendre par ton messager que tu étais
resté à l’arrière C’est toujours autant
en passant, 24 jours, c’est long, et pendant ce temps l’affaire en cours
réussira peut-être.


Tu n’auras probablement pas attendu ma réponse car tu avais l’air bien décidé à agir.
C’est certainement à Mr Loisy que tu te seras arreté. Tu
n’auras qu’à écrire à Père exactement ce qu’il en est et bien lui montrer qu’une
intervention faite à moitié ne pourrait t'être que nuisible tandis qu.
Alors Marie qui doit avoir son franc-parler avec son Neveu lui fera sentir que s’il
ne peut agir suffisamment il vaudra mieux qu’il s’abstienne




Oh ! comme je vais souhaiter que cette affaire réussisse ! Mais je serais
raisonnable, je mâterai mon imagination ;
la première leçon n’aura servi. Je te suis toujours de plus en plus reconnaissante,
Cher Aimé, de la confiance sans borne que tu as en moi et je tâcherai qe
de ne pas te la faire regretter par une impatience trop
fiévreuse.-


Nous allons pouvoir te suivre de très près et j’apprécie cela au plus haut point. Les
enfants ont écouté (André surtout) avec le plus grand interêt ta lettre et examiné
bien attentivement tes cartes illustrees ainsi que les autres. Donc pour ce soir je
te dis merci de tout cœur et t’embrasse avec toute ma tendresse de petite femme
gâtée Louise


Les Enfants embrassent de tout cœur leur cher petit Père.



Aucun commentaire