Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_19160304_53J6_0478

Transcription :



correspondance militaire


Monsieur Déléage sergent


Au 295e régiment d’infanterie


C. H. R.


Secteur postal 57



Bourges le 4 mars 16.


Mon Jean.


Comment se fait il que tu ne me parles que de trous et de tranchée ; je t’assure que
l’inquiétude me gagne.


Il faudra que tu précises exactement dans quelles conditions tu vas te trouver. A
Mareuil, vous n’alliez pas aux tranchées et lors de ta permission tu m’avais bien
dit que cela pourrait se présenter mais je pensais alors que ce serait un cas
exceptionnel – Claudia vient de me récrire, ma lettre l’a calmée, elle te voyait
déjà à l’attaque. Tout de même cette pensée ne m’effleure pas, ton emploi s’en porte
garant.


Dis-moi Je t’ai expédié un colis d’un kilo par la poste, dis-moi si je
dois te ‘envoyer de la même façon le flacon de rhum auquel je joindrais
les boules de chocolat. (Il ne faut pas que le prix de l’envoi te fasse hésiter)


Nous avons reçu l’église belge ; pour un peu je n’aurai pas reconnu ton écriture.
Curieuse, en effet !


J’attends impatiemment tes nouvelles et je t’embrasse tendrement


Baisers de tes fils.


Louise



Aucun commentaire