Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_19160302_53J1_0472

Transcription :


Le 2 mars 1916 Mon cher Papa,


J’ai eu un rhume il y a environ 10 jours, et j’en ai rattrapé un nouveau avant-hier.
Cette nuit, on m’a bien soigné, et c’est à peu près passé : mais tout de
de même il faut de j’ai de la malchance ; et je me
demandes ce que je ferais si j’étais dans les pays où tu te trouves.
Je pense bien à toi ; nous avons été assez sages cette quinzaine sauf certaines
disputes entre Maurice et moi. J’ai lu la lettre où tu disais qu’il fallait jouer et
se promener le plus possible. J’y obéirais volontiers et d’ailleurs ce n’était pas
moi, mais Maurice qui ne voulait pas. Il fait assez bemauvais, ici,
cepandant nous avons pu faire un bon tour jeudi à la campagne, et Dimanche en ville.
J’ai fait la composition d’Histoire et Géographie : je ne pense pas l’avoir très
bien faite à cause de la géographie où nous avons eu une question difficile
(beaucoup sont dans mon cas d’ailleurs). Je n’ai point de place à t’annoncer, si ce
n’est des notes de latins : Cond. 20-Appl.
18 – Lec. 17 – Dev. 13. - Monsieur Baud nous donnant des devoirs très difficiles,
les notes s’en ressentent : devoir d’explication (12), narration (8) – pour cette
dernière, les élèves qui se sont faits aidés seuls ont de bonnes notes - les notes
sont faibles, car nous avons tous mals entendu la lecture.


Pour le devoir d’Allemand fait en classe, les notes ont été basses, car le devoir
était difficile : j’ai eu 13, et pour le devoir à la maison 19. – En thème et en en
version j’ai atteint les plus fortes notes de l’année.- Vers. lat. 12,15. - Thème 8,18.- Leçons de latin, 16, 14, 16,16.- Français
17,17 - Calcul 18, 18 Je t’embrasse bien fort. André





Mon Jean,


Je reçois à l’instant une lettre de Claudia qui est si inquiète à ton sujet qu’elle
achève presque de me mettre la mort dans l’âme. M’aurais-tu caché quelque chose ?
Mais non, de cela j’en suis bien sûre, seulement son imagination si prompte au
tourment lui a faire voir trouble lorsque tu lui auras dit que vous rejoignez les
lignes. Néanmoins j’ai besoin que tu me dises toute la vérité. Tu sais que
l’incertitude me rongerait davantage - que les faits qui ne sont peut être pas si
terribles en eux.


Je n’ai pas eu de chance pour ton colis, je suis arrivé juste au moment ou
une circulaire arrêtait momentanément le trafic des colis aux soldats. J’ai donc
rapporté mon paquet et je vais t’en expédier un par la poste seulement je ne pourrai
pas y mettre tout ce que le gros contenait. Ainsi il me sera impossible de te faire
parvenir le petit quart de rhum à lui seul il pèse plus d’une livre et demie.
Je ne pourrai pas non plus y glisser les boules de chocolat
que j’avais acheté à ton intention.


Je t’enverrai le saucisson plus 2 ou 3 boîtes (ce que je pourrai).


A bientôt donc des nouvelles bien précises.


J’ai compris parfaitement l’énigme du 25.-


Je t’aime tendrement.


Louise



Aucun commentaire