Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_19160228_53J6_0466

Transcription :



Franchise militaire


Madame Déléage


29, rue Bourbonnoux


à Bourges


(Cher)



Le 28 février 1916.


Ma chérie,


Un petit mot pour ne pas te laisser sans nouvelles. Nous sommes à
q.q. kilomètres des lignes, on entend
très distinctement le tonnerre des grosses pièces, mais les obus n’arrivent pas
jusqu’ici : nous sommes en parfaite securité, et cela pendant 5 ou 6 jours encore.
Après, je ne sais pas au juste où nous irons, ni comment nous serons installés ; je
t’en informerai quand je serai fixé. - Nous ne sommes pas trop mal ici, tout le
monde couche sur la paille et très à l’étroit, mais on mange chaud et on est assez
tranquille.


On ne parle ici, comme ailleurs sans doute, que de la bataille de Verdun ; chose
curieuse, beaucoup de gens autour de moi sont inquiets sont et craignent
un gros succès des Boches. Je ne partage pas du tout leur manière de voir ; il me
paraît impossible que notre armée ne reprenne pas l’offensive et ne ramène les
Boches au moins à leur point de départ ; comme l’affaire n’est pas une surprise,
nous devons avoir dans la région une énorme quantité de troupes et de matériel pour
parer à toutes les éventualités. Je reste confiant ; mais cette bataille va-t-elle
avancer la paix ; on commence à le dire, mais je ne sais que penser.


Mes plus tendres embrassades à tous. Jean



Aucun commentaire