Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_19160215_53J6_0452

Transcription :



Franchise militaire


Madame Déléage


29, rue Bourbounoux


à Bourges


(Cher)



Mercredi 15.2.16.


Ma petite Chérie,


Je reprends mes cartes-lettres parce que je n’ai qu’un mot à t’écrire. Nous sommes
arrivés à destination (as-tu compris ?) vers 1 heure, sans incident ; le vent
soufflait en tempête et rendait la marche lente et pénible ; mais comme je ne
portais rien, ou presque, je m’en suis tiré à très bon compte. Tu vois que tout
n’est pas mauvais dans mon existence actuelle. – Nous sommes installés dans un
village surchargé de troupes, pourtant ns avons pu
trouver une bonne popote et un bureau acceptable ; quant au coucher, je ne sais
encore où j’étendrai mes grands os, peut-être dans un lit malgré toutes les
difficultés et grâce aux recherches d’un brave Instituteur. Tu sais, je me soigne ;
je considère que c’est, actuellement, un vrai devoir ; aussi ma santé reste-t-elle
parfaite.


Je viens de lire ta carte du 12, et comme toujours elle m’a donné la meilleure minute
de la journée. Tu vas mieux que je pensais : c’est parfait, mais pense à te ménager
ainsi que je te l’ai conseillé. Ta locataire est plus sociable qu’il semblait tout
d’abord, peut-être finira-t-elle par devenir une voisine agréable. Et surtout je
souhaite très vivement que tu en aies fini pour longtemps avec ces changements de
locataires qui t’obligent à des courses et à une nouvelle accoutumance.


A bientôt une plus longue lettre. De longues et profondes bises à ma chérie, et à mes
2 gars.


Jean



Aucun commentaire