Archives départementales de Saône-et-Loire

Accueil > La famille Déléage > Des lettres, des liens >

La famille Déléage

Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_19151214_53J6_0385

Transcription :



Correspondance militaire


Madame Déléage


29, rue Bourbonnoux


à Bourges


(Cher)




Mardi 14 Xbre 1915.


Ma petite Louise,


Ta lettre du 9 m’est arrivée trop tard pour que je puisse répondre dans ma
dernière missive. Je te fais compliment, et très sincèrement, pour la manière
dont tu t’es tirée de cette affaire compliquée et fatigante ; te voilà vraiment
chef de famille, apte à traiter toutes les questions. Il va de soi que
j’approuve toutes les mesures que tu as prises pour cette opération : retrait
presque complet des fonds déposés sur mon livret, emploi de toutes tes
obligations, avance d’argent nécessaire pour parfaire le total et remplir les
conditions de l’emprunt ; à la fin du mois, tu feras rembourser tes bons échus,
ou bien tu les renouvelleras pour 3 mois (pour 6 mois ce serait peut-être
imprudent) et ainsi tu reconstitueras ta réserve de billets de banque. C’est
parfait, je n’aurais certainement pas fait mieux.


Rien de saillant ici ; je vais bien, je suis habitué à mon nouveau service, le
grand chef me connait mieux. Je sais en train de me faire soigner une dent par
le dentiste de la Division : c’est une aubaine dont je profite car ma mâchoire
commençait à m’agacer sérieusement. - Au moment de terminer ce mot, ta lettre du
11 m’arrive comme je regrette que tu n’aies pas vu le sergent Sulpice ! il
t’aurait dit des choses intéressantes ; peut être repassera-t-il avant de
revenir ici. L’aubaine des 10 francs m’amuse : c’est presque une restitution. –
Les autres ne s’amusent pas autour de moi, mon Regiment remonte en 1ere
ligne cette nuit ; que va-t-il arriver ? Heureuse petite femme, va. - Mes
amitiés à Charcosset ; merci pour le maryland arrosé hier. – Tendres embrassades
à la ronde.


Jean



Jean Déléage

Louise Déléage

André Déléage

Maurice Déléage

Autres


Espace personnel