Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_19151129_53J6_0357

Transcription :


Bourges le 29 9bre 15


Mon Jean


J’avais réservé mon dimanche pour t‘écrire longuement mais je n’avais pas pensé que
le cousin Charcosset m’arrivait comme il l’a fait vers 1 heure et pour jusqu’au soir
; car naturellement il dinera avec nous ce soir ce que je lui offre d’ailleurs
très




volontiers ; je lui ai confié les enfants pour les emmener promener aussi j’ai
bénéficié d’un tout petit moment qu’il m’a d’ailleurs fallu employer à courir la
ville pour quelques provisions. Il me reste un tout petit instant pour te dire la
joie que j’ai ressentie hier en me sentant cette fois bien réellement délivrée de
mes inquiétudes




J’ai écrit aussitôt au Père à Berthe et à Claudia, j’ai prié Claudia d’écrire pour
moi aux Terra afin de gagner quelques jours.


Comme tous se rejouiront avec nous !


Je trouve à l’instant ta petite lettre dans la boite, dès demain, lundi,
je t’enverrai tout ce que tu me demandes ; mais afin de te rendre service plus vite
encore, je glisse




dans ma lettre quelques-unes des feuilles pelures que tu me demandes.


Demain je t’écrirai plus longuement.


Je ne te cache pas mon Aimé que je me sens très heureuse et je t’embrasse avec toute
ma tendresse.


Ta Louise


Baisers des bambins.



Aucun commentaire