Archives départementales de Saône-et-Loire

Accueil > La famille Déléage > Des lettres, des liens >

La famille Déléage

Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_19151124_53J6_0344

Transcription :


Mercredi 24 9bre 1915.


Ma Louise,


J’ai pris mes nouvelles fonctions ce matin ; donc treve
fin à tes
dernières inquiétudes.


Ma lettre pourrait se borner là, puisque tout l’essentiel est dit. Cependant un mot
encore, bien que je sois très pressé.


Hier j’ai attendu tout le jour la décision que nous attendions tant ; rien ne venant,
je t’ai, à 7 heures, écrit la carte ci-incluse que je t’envoie tout de même à titre
de curiosité. Ce matin ns partions pour les
tranchées, les rangs étaient formés, lorsqu’un cycliste m’a informé que j’étais
nommé. Donc j’ai suivi ma Cie jusqu’à Mareuil,
là je me suis installé dans un vieux château abandonné, et depuis je suis en
tête-à-tête avec un monceau de dossier et de paperasses. Je devrai travailler ferme
pendant q.q. jours, mais ce sera avec grand plaisir
. N’attends pas de longues lettres
de moi ces temps-ci : je serai très pris ; mais tu es tranquille, absolument
tranquille, c’est tout. J’ai ta lettre en poche depuis 2 heures, j’ai pu à peine la
parcourir.


Longues et joyeuses embrassades à tous trois.


Jean



Aucun commentaire

Jean Déléage

Louise Déléage

André Déléage

Maurice Déléage

Autres


Espace personnel