Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_19151116_53J6_0334

Transcription :


Mardi 16 9bre 1915


Ma chérie,


Enfin, je puis t’annoncer une bonne nouvelle ; le Commandant de mon bataillon vient
de me faire appeler, et après une longue et cordiale conversation que je te
rapporterai plus tard (le temps me manque en ce moment), il m’a annoncé que le
Colonel lui avait promis ma nomination comme secrétaire ; il a même ajouté que je
pouvais annoncer la nouvelle à ma famille. J’use de l‘autorisation, avec le plaisir
que tu devines, et sachant bien la grande joie que je vais te causer. Désormais tu
te sentiras moins seule avec les enfants, ou plutôt tu seras tranquille et le temps
passera mieux


Dis? La decision sera prise dans 4 ou 5 jours, mais la certitude actuelle me suffit.
Plus que 2 jours de tannière ! Sans doute je serais très occupé, et peut-être même
«attrapé» plus d’une fois ; mais je serai vigilant et conciliant, tu peux m’en
croire.– Je vais bien, je trouve le ciel plus clair et le sifflement des obus moins
sinistre


Beaucoup de bises, tendres, dont nos fils auront leur part.


Ton Jean


P.S. N’en dis encore rien à nos familles, jusqu’à la décision officielle ; et même
après, rien à nos amis et connaissances : il y aurait inconvénient.



Aucun commentaire