Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_19151026_53J6_0298

Transcription :


10e Armée


12e Corps d’Armée


58e Division


116e Brigade


Le 26 8bre
1915


Le sergent Deléage Jean de la 23e Cie du 295e Régiment
d’Infanterie au chef de Bon
commandant le dit Régiment
a



Objet :


Demande d’emploi


J’ai l’honneur de vous prier de vouloir bien, conformément à l’article 5 de la loi du
15 août 1915, me nommer à l’un des emplois sédentaires du Régiment.


J’appartiens à la classe 1896, et j’ai deux enfants.


JDéléage


Avis du Capitaine Coudray Cd
la 23eme
Compie


Ce sous officier, candidat à l’avancement, n est au front que depuis le 21 aout.


Parait vigoureux et apte a faire campagne. Avis defavorable.


Coudray


Avis du Capitaine Paranteau, Ct
provt
le 6e. Bon


transmis avec avis défavorable - Le sergent Déléage est depuis peu sur le front,
d’autres y sont depuis plus longtemps et sont de classes plus anciennes ;
lorsque de plus ce sous-officier, vigoureux paraît parfaitement apte
au service actif et je ne vois aucune raison de lui accorder l’emploi qu’il
sollicite.


27 octobre 1915


Le Capne
Ct
provt

le Bon


Paranteau




[surplus]zone encrée


Nombreux sont au Régiment les militaires de la classe 1896 et de
classes plus anciennes
, mariés également et pères de famille qui doivent
rester dans le rang. – Les emplois doivent être donnés aux plus vieux en tenant
compte de leurs charges de famille.-


D’autre part il faut tenir compte des aptitudes spéciales (sergent approvt, sergent boucher, sergts
secrétaire, etc.) - Il y a donc lieu de préciser l’emploi sollicité. –


Le 28 octobre 1915


Le Chef de bon
Ct
le 295e

Régt


Sautel



Aucun commentaire