Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_19151017_53J6_0273

Transcription :



M. Déléage


sergent


295eme
Régt d'Infrie


23èmeCie


57


Madame Déléage


29,rue Bourbonnoux


à Bourges (Cher)




Dimanche 178bre 1915.


Ma chère Louise,


J’ecris ce mot du même trou, où rien de nouveau ne s’est passé depuis hier, sauf
que je'ai eu le plaisir de déficeler 2 colis pendant la veillée. J’ai
bien pris mon temps, afin de jouir longuement de ma surprise ; naturellement
j’aiy ai trouvé beaucoup de
choses que j’attendais, avec q.q. douceurs
en plus ; tes pommes, ainsi que tout le reste, etaient intactes et elles sont
magnifiques ; je n’ose pas ajouter que je les mangerai toute ma vie. A midi,
j’ai fait un bon petit déjeuner grâce au réchaud et à la boîte de choucroute ;
j’y ai ajouté une pomme, des pruneaux, du chocolat et du café chaud ; il ne me
manquait plus que...ce que je puis plus avoir. Donc un affectueux merci. – Le
calme et le brouillard persistent ici ; nous y gagnerons à pouvoir faire du feu,
à la condition d’escamoter le plus possible la fumée ; nous travaillons à la
façon de gens qui s’installeraient pour longtemps, est-ce un bon présage ?
Peut-être. M. Thèvenin, Instr à Vierzon, a été blessé,
sérieusement à la tête ; un autre s-lieutenant,
M. de la Tour-Fondue, a été tué le 11.


A ce soir de tes nouvelles ; en attendant, des baisers à la maisonnée.


JDeleage




Aucun commentaire