Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_19151009_53J6_0244

Transcription :



M. Deleage


sergent


295 ème
Régt
d'infrie


23eme Cie


57


Madame Déléage


29, rue Bourbonnoux


A Bourges


Cher




Samedi, 9 8bre
1915.


Ma chère Louise,


Absolument rien de nouveau depuis ma lettre d’hier.


Nous restons dans les mêmes tranchées jusqu’à demain soir, après quoi nous irons
en 2ème ligne. Nous n’attaquons pas ; nous nous bornons à
encaisser les marmites boches, et pendant toute la nuit écoulée elles font rage
dans le but de géner nos travailleurs ; j’ajoute qu’elles n’ont, à ma
connaissance, produit aucun effet. Malgré ce continuel tintamarre, j’ai pu
dormir quelques heures : on s’habitue même à dormir dans un abri qui
tremble.


Je n’ai pas reçu de lettre de toi ce matin, j’en aurai sans doute une cette nuit
(vers 11 heures, quand la corvée de soupe arrive aux tranchées). Demain j’aurai
sans doute un nouveau chef de section, qui sera M. Haliault, celui qui
commandait la 25ème
Cie à Bourges ; je reprendrai donc ma place
de sergent et mon sac. Aujourd’hui le temps est très brumeux, le brouillard nous
enveloppe, et pourtant cela ne décourage pas les artilleurs.


Mes embrassades les plus cordiales à tous.


Jean




Aucun commentaire