Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_19150821_53J6_0122

Transcription :


Le 21 août 1915.


Ma chère Lisette,


Ainsi que ma carte d’hier te l’annonçait, je suis arrivé au 295ème hier au soir ; je
suis affecté à la 23ème Cie qui passe la
journée d’aujourd’hui en 3ème ligne. Cette nuit nous montons aux tranchées, à 4 ou 5
km d’ici, et nous y resterons 4 jours ; ensuite, nous irons au repos en 15 km en
arrière pour une durée de 8 jours. Pendant ces 4 jours (de dimanche à mercredi
inclus) ma compagnie sera en réserve, il est très vraisemblable que ce sera calme et
que tout se passera très bien ; je t’enverrai d’ailleurs un mot après-demain.


Par mes nombreuses conversations, je viens d’avoir confirmation que le secteur est
très calme ; les pertes, causées seulement par les obus, sont très
faibles. D’ailleurs les abris sont maintenant profonds, solides, et à l’épreuve des
gros obus. Cette compagnie a relativement peu souffert ; il lui reste encore 100
hommes partis au début de la guerre et tous ses sous-officiers ; c’est peut-être la
compagnie de la veine, et j’en accepte l’augure. Très sincèrement, je crois que tu
peux être tranquille pour un certain


[Surplus]


Voici ma nouvelle Adresse 


M. Déléage


sergent


au 295ème
Régt
d'infrie



23ème Compagnie


Secteur N° 57




temps, tant que notre secteur restera passif ; il n’arrive pas un seul obus ici, la
cannonade ne continue qu’à notre gauche sur les Anglais et à droite sur
Aix-Noulette. Pour moi, je t’assure que je suis très calme ; les traces de la guerre
sont peu nombreuses, l’aspect de ce coin de la ligne de feu n’est pas très différent
de celui des Pressy, la population travaille dans les champs et les mines comme si
rien n’était.


Je suis un peu désemparé, car je n’ai pas trouvé un seul visage connu dans toute ma
compagnie ; je me sens isolé et même un peu perdu, mais cela ne durera pas et 4
jours de vie de taupe vont m’habituer aux gens et à leur vie. Santé toujours très
bonne, bien que la marche d’hier ait été dure ; cette nuit les 5 km de boyaux
seront certainement très fatigants, mais je vais me munir de ma ceinture de
flanelle.


A bientôt une plus longue lettre et des impressions moins confuses que celles du
moment présent.


De bien affectueux baisers à Claudia et à nos Petits ; pour toi de tendres
embrassades.


J. Déléage


[Surplus]


As-tu reçu les 2 petits paquets recommandés que je t’ai expédiés le 19 ?


Monsieur Déléage Jean, Inspecteur primaire à Bourges


Trois Cents quatre vingts francs


18 août



Aucun commentaire