Archives départementales de Saône-et-Loire

Accueil > La famille Déléage > Des lettres, des liens >

La famille Déléage

Affichage détaillé (Des lettres, des liens)


FRAD071_19150804_53J6_0071

Transcription :


St André le 4 août 1915


Mon cher Jean,


Nous voila installés à St André, nous
avons fait bon voyage ; de Cluny à Stla
maison le
temps ne nous a pas duré puisque nous nous étions trouvés et qu’à Cormatin nous
avons pris la voiture de M. Lhéritier.


Ce matin les deux Petits ont réintégré leur pressoir et leur appartement dans la
vieille maison, ils ne nous ont pas embarrassé, leur appétit est grand,
vraisemblablement ils auront une mine subp
erbe dans quelques
jours. Louise et moi avons gentiment couché




ensemble et nous avons si bien dormi que les cambrioleurs ne nous auraient même pas
réveillées s'ils étaient venus, c'est dire que nous sommes tout à
fait rassurées dans ce petit coin. Mais il y maqn
que ta présence
et les échos de ta voix dans le jardin et dans la maison.


Le facteur va passer, je n’aurai sans doute pas le temps de faire de la prose ma
pleine feuille, mais on se rattrapera demain. Je pense bien qu'il va nous donner
une lettre de toi. Comment vas-tu ? toujours bien nous l'espérons, nous espérons
aussi que le provisoire
où vous êtesde votre situation
durera un peu longtemps, cela ne presse pas du tout
d'aller dans les tranchées, on est encore




un peu brave tant que


tu n'y est pas.


As-tu reçu ton paquet ? il me semble qu'il ne peut pas se perdre. J'ai apporté à la
campagne du travail de classe, je compte travailler beaucoup ;
le ferai-cje
 !..


Au revoir, cher Jean, je t'envoie les baisers de toute la petite famille et les
miens.


Claudia



Aucun commentaire

Jean Déléage

Louise Déléage

André Déléage

Maurice Déléage

Autres


Espace personnel