Archives départementales de Saône-et-Loire

Accueil > Découvrir > Espace culturel > Zooms > Zoom du moment

Découvrir

Zoom du moment

Vélomoteur Monet-Goyon S3GL, 1946 (37J 238)

Plein phare...sur les motocycles Monet-Goyon

Fondée à Mâcon en 1917 par Joseph Monet, constructeur, et Adrien Goyon, propriétaire, l’entreprise Monet-et-Goyon (plus couramment appelée Monet-Goyon) est un fleuron de l’industrie du motocycle en Saône-et-Loire.

En parcourant les statuts de la société conservés dans le fonds du Tribunal de commerce de Mâcon (6 U 1292), on apprend notamment que l'entreprise a pour "principal objet la construction et la vente d'une voiturette à moteur dite "voiturette Monet" et d'un véhicule mécanique dit vélocimane".   

Inventé en 1913 et adapté en 1917, ce vélocimane, "dispositif de tricycle actionné par les mains" est très vite adopté par le service de santé des armées, donnant un moyen de se déplacer à des milliers de blessés et mutilés de guerre. Il fera la renommée et la popularité de la marque comme en témoignent les documents publicitaires (Fonds de l'Imprimerie Protat - 37 J 238 - et la revue Le Mutilé - REV 1314-). En 1919, le vélocimane se voit muni d’une roue motrice d’origine anglaise : les vélomoteurs et les motocyclettes vont permettre la diffusion de la marque Monet-Goyon sur tout le territoire français et même extranational.

Longtemps pionnière dans le domaine du cycle et du motocycle, Monet-Goyon rachète en 1929 la marque lyonnaise Koehler-Escoffier, spécialisée dans les machines sportives et de courses.

Après plusieurs décennies de production, la société est absorbée par le groupe Gutbrod SA et cesse son activité dans les deux roues en 1959.

Revivez l’histoire de la marque Monet-Goyon en découvrant l'exposition !   

 

 



Espace personnel