Archives départementales de Saône-et-Loire

Accueil > La famille Déléage > Jean, Louise, André et les autres

La famille Déléage

Jean, Louise, André et les autres

Jean, Louise, André et les autres

Au fil de leur vie

Indications biographiques

En août 1914, lorsqu’éclate la Première Guerre mondiale, la famille Déléage réside à Bourges (département du Cher).
Jean Déléage, âgé de 38 ans, est appelé sous les drapeaux au mois de novembre 1914. Il est intégré à l’armée territoriale.
Entre 1914 et 1918, Louise, sa femme, André et Maurice, leurs enfants, partagent leur vie entre Bourges et Mazilly, hameau de Saint-André-le-Désert (département de Saône-et-Loire), où les Déléage possèdent une maison de famille.
Sur les centaines de lettres qu’ils se sont écrites entre 1914 et 1918, plus de 400 sont parvenues jusqu’à nous. Ecrire était pour eux fondamental, une manière de maintenir le lien et de se soutenir.

Jean Déléage

Jean Déléage

(1876-1959)

Après avoir servi en premières lignes, comme sergent, entre l’été 1915 et l’hiver 1916, Jean, devient, en 1917, secrétaire auprès d’un colonel, poste qui lui confère davantage de temps libre et de sécurité. Officiellement démobilisé en janvier 1918, Jean Déléage reprend son métier d’avant-guerre (inspecteur de l’école primaire) et se rend, seul, à Calais où il est affecté.


Louise Déléage

Louise Déléage

(1882-1963)

En l’absence de son mari, Louise reprend à son compte des tâches auparavant placées sous l’autorité de son mari, telles que la gestion des biens de la famille ou encore l’éducation des enfants.

Très attachée à son époux, Louise tente par tous les moyens d’adoucir le quotidien de Jean, en lui envoyant notamment des lettres et de nombreux colis contenant du matériel, de la nourriture et des vêtements.


André Déléage

André Déléage

(1903-1944)

André a 11 ans lorsque son père part à la guerre.

Adulte, il est élève de Marc Bloch et devient lui-même un historien réputé, spécialiste de l’histoire de la Bourgogne au Moyen Age.

Mobilisé en 1939, démobilisé en 1940, il devient papa la même année et prénomme son fils Jean en l’honneur de son propre père.

Entré en résistance en 1942, il meurt le 24 décembre 1944 au Luxembourg dans un combat l’opposant aux Allemands.


Maurice Déléage

Maurice Déléage

(1907-1931)

Maurice est âgé de 7 ans lorsque son père part à la guerre.

On sait peu de choses sur lui sinon qu’il aimait dessiner, a souffert d’une santé fragile et est mort, de maladie, en février 1931 à l’âge de 23 ans.



Espace personnel