Archives départementales de Saône-et-Loire

Accueil > Découvrir > Espace culturel > Zooms > Zooms archivés > Guerre à la guerre !

Découvrir

Guerre à la guerre !

(M 292)

"Vers la paix" : journal interdit (M292).

Cinq mois après l'entrée de la France en guerre, Sébastien Faure (1858-1942), propagandiste anarchiste, libre penseur et dreyfusard, publie clandestinement un manifeste en faveur de la paix. Saisie par les autorités civiles, la publication est immédiatement interdite de diffusion.

Dans cet appel lancé à ses camarades, Sébastien FAURE invite les pacifistes d'hier à poursuivre leur combat en temps de guerre ; faire la guerre à la guerre est, selon lui, leur véritable devoir.

En finir avec la guerre
«Surpris, déconcertés, arrachés tragiquement à leur rêve de fraternité universelle» tels sont les termes utilisés par Sébastien Faure pour caractériser le trouble ressenti par les socialistes au moment du déclenchement d’un conflit international et de l’entrée de la France en guerre lors de l’été 1914. Après cinq mois de guerre et de massacres, l’auteur estime le moment venu de clore cette guerre non désirée, de sortir de l’engrenage et, pour les socialistes de donner la priorité à la paix, après un temps – nécessaire – de rassemblement au-delà des clivages politiques («Union Nationale») et de soutien à la défense nationale.

En Allemagne, avance-t-il, de semblables discours sont  tenus par des leaders politiques de gauche comme Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg ; lesquels croient en une paix durable assise sur la solidarité internationale de la classe ouvrière.

"Dire la vérité, toute la vérité"
Loin des discours officiels contrôlés et encourageants habituellement diffusés auprès de l’opinion publique, Sébastien Faure expose un bilan lucide de la situation. Les nations belligérantes s’épuisent (ressources humaines et matérielles), dit-il, sans qu’aucune d’elles ne prenne le dessus sur les autres. Les forces en présence sont à peu près équilibrées. Cet état de fait semble inextricable. Ainsi, plutôt que d’attendre un dénouement sur le champ de bataille dont on ne saurait fixer le terme et encore incertain, l’auteur défend l’idée d’une médiation immédiate orchestrée par les pays restés neutres.

"Une Europe réconciliée et pacifique"
Mettre un terme à la guerre par la diplomatie, aboutir à « une paix acceptable par tous et constituant pour l’avenir des garanties contre le retour de pareilles calamités » sans vengeance ni coup de grâce voilà ce que souhaite et propose Sébastien Faure. Visionnaire, l’homme perçoit la possibilité d’une construction européenne à large échelle permettant à tous les peuples de se faire entendre pour gérer leurs différends et désaccords pacifiquement.

Pour consulter cet "apostolat de la paix", veuillez cliquer sur les vignettes ci-dessous. 

"Vers la paix", page 1 (M 292) "Vers la paix", pages 2 et 3 (M 292) "Vers la paix", page 4 (M 292)

Espace personnel