Archives départementales de Saône-et-Loire

Accueil > Découvrir > Espace culturel > Zooms > Zooms archivés > Correspondance italienne, 1808

Découvrir

Correspondance italienne, 1808

(J 1347)

Dans une lettre à son oncle datée de 1808 et conservée aux Archives sous la cote J 1347, Jean Lebeuf, soldat des armées napoléoniennes, raconte sa vie en garnison à Alexandrie, ville d'Italie du Nord, précisément du Piémont, dont les Français sont alors maîtres.

La transcription partiellement reproduite ci-dessous respecte l'écriture originale - phonétique. 


"A Lexandrie, le 27 may 1808

Mon très respectable oncle


Je vous écrit ces deux môt pour vous donner de mes nouvelle, pour en avoir des vôtre. Pour moy, Dieu mersie, je me porte bien ; je souhaite que la présente vous trouve de même. (...)
A présent nous sommes à Lexandrie, pays chaux. Nous sommes bien arrivé le 1 may. Le pin est a 2 sols la livre et le vain à six sols la bouteille, la livre de pin ne pèse que deux onze de pin mais y ne faux point resté seul lon des rues, on risque baucoup d'être essaseiné. Il a plus de six mille galleriens, tous les jou on n'on condamnne aux boulet. Y on toujour 40 livre de faire après eux. Y en meure tous les jour une 20ne. Nous sommes 90 mil homme pour y gardé. Il ce revorse bien souven, on tire desus comme des chain.
Il a plus de 6000 pièces de canon sur les renpard et des tas de boulet, et bonbe. Il a des murs de 18 pié d'épeseur, des renpard superbe mais la le mal qu'il a qui fait cheaux. Nous fon l'exersice depuis six heures du matin jusqu'à neuf et depuis six heure du soir jusqu'à huit, nous somme bien noury. (...)
Je suis camarade de lit avec Marcel Boyaux, d'Ozenay. Fait bien ces conpliment à tous son monde de Royer oncle et tonte. Y ce porte bien, pour le présent il a reçu un coup de setilet, je le croyé mort, il a été 4 jour jour à l'hôpital, le lieux tenant l'a prit chés luit, y ne fait rien mais il est bien garanty. Je vous prit de faire à savoir à son père de ses nouvelles. Je suis avec deux garson de Vaire mais un nommé Bontompt qui est à l'hôpital qui est bien malade, je suis avec Gautié et Guillet de Colonge et Matre de Venonse, et tous ceux de Tournus y ce porte tous bien : Gaudé, Comerson, Germin Mel Coeur Dubrule.
Pour moy je fait bien mes compliment à tous mes oncle et tente ainsi qu'à la Marie et à vous et à tout la maison et à mes camarade et à tous ceux qui penseront à moy.

Je finit en vous enbrassent de tous mon coeur. Je suis suis pour la vie votre très respectable neveux Jean Lebeuf, bon garson.

Mon adrese est à Monseiur Jean Lebeuf, soldat à la 1ere compagnie du 4eme bataillon 93eme régiment à Lexandrie département de Maringo à Lexandrie à la Sitadelle en Pimont.

Signé Lebeuf fils et Boyaud caporal"

Au dos, adresse : à Monsieur Marcel Lucien Duceret labureure à Royer conton de Tournus département de Saône-et-Loire district de Mâcon poste restante à Tournus à Royer, Tournus.


Espace personnel