Archives départementales de Saône-et-Loire

Accueil > Découvrir > Espace culturel > Zooms > Zooms archivés > 1866 : premières fouilles archéologiques à Solutré

Découvrir

1866 : premières fouilles archéologiques à Solutré

(6 Fi 9190)

Un site pittoresque
Médiatisée par l’ascension rituelle qu’en a faite le président de la République François Mitterrand, la Roche de Solutré, éperon calcaire culminant à 493 mètres, est un site pittoresque situé au sud de la Bourgogne dans le département de la Saône-et-Loire.

Un site préhistorique majeur découvert il y a 150 ans  
Découvreur du site en 1866, Adrien Arcelin constate la présence de silex taillés au pied de la roche, au lieu dit le Crot du Charnier. Rapidement, de premières fouilles, conduites par Adrien Arcelin et Henri Testot-Ferry, géologue, s’engagent. Elles révèlent, par sondages, un gisement exceptionnel de silex remarquables dans leur façonnage,  d’innombrables ossements ainsi que des foyers attestant de la présence ancienne d’hommes sur le site.

A l’initiative du préhistorien Gabriel de Mortillet, Solutré donne, en 1869, son nom au Solutréen (-21000 à -17000 ans), ère froide du Paléolithique supérieur marquée par une civilisation portant à son apogée les techniques de taille du silex, inventant le propulseur et l’aiguille à chas.

Un site entouré d'une légende
Séduisante au regard de la morphologie des lieux, la légende de la chasse à l’abyme, selon laquelle les animaux, rabattus pas les hommes, étaient ensuite précipités du haut de la roche, fait partie des premières interprétations du site démenties par des campagnes de fouilles plus tardives menées notamment par Jean Combier. 

Un lieu à (re)découvrir
Labellisé Grand Site de France en 2013, le site de Solutré Pouilly Vergisson, doté d’équipements tels que la maison du Grand Site et le musée de Préhistoire, constitue aujourd’hui une halte touristique et culturelle majeure.

Source complémentaire à découvrir aux Archives : Reportage "Solutré, un gisement préhistorique exceptionnel" produit par la Groupement archéologique du Mâconnais, avec la participation de Jean Combier (21 AV 3, août 2014).


 

Carte postale colorisée, fouilles de Solutré, 1926 (6 Fi 9906) Lettre d'Adrien Arcelin à Henri Testot-Ferry, 22 septembre 1866 (J 1603) Extrait d'un rapport de fouilles rédigé en 1875 par l'abbé Ducrost et Adrien Arcelin (1 T 254, pièce 236)

Espace personnel