Grande collecte 14 - 18

Contributions de particuliers à la mémoire de la Première Guerre mondiale

En novembre 2013, une soixantaine d’institutions patrimoniales, dont les Archives départementales de Saône-et-Loire ont participé à «La Grande Collecte» de documents personnels sur la Première Guerre mondiale, organisée à l’initiative des Archives de France, de la Bibliothèque nationale de France, de la Mission du centenaire et d'Europeana 1914-1918.

Cet appel, lancé au public afin de valoriser les archives privées de cette époque et de partager ce trésor de mémoire, notamment par une mise en ligne des documents prêtés ou donnés, a connu un vif succès. Que tous les participants soient ici vivement remerciés.
C'est le résultat de cette opération qui est présenté dans cette rubrique.

Une sélection de documents de chaque contributeur est également consultable sur les sites www.europeana14-18.eu et www.lagrandecollecte.fr  

Nous vous invitons également à découvrir un autre exemple de partage et de valorisation de la mémoire locale sur la Première Guerre mondiale à travers l'initiative d'une publication et d'une transcription collaborative du carnet de guerre de Jean Marin, soldat de Saône-et-Loire. 
 

Résultats 1526 à 1550 sur 1559 :   <<<484950515253545556575859606162>>>

1559 résultats - Nombre de résultats par page :

Gressard, François

Photographie annotée : "Une autre baraque abri du bois de Malancourt. Sur les 2 je suis après lire le journal mais ne suis pas très visible car je suis complètement dans l'ombre." Dimensions : 8,2cm x 5,5cm. L'abri dans lequel est installé François Gressard se fond dans les branchages. A ses côtés se trouvent 2 soldats assis sur des sièges de fortune.

Gressard, François

Photographie annotée : "Le cimetière du bois de Malancourt. Celui dont je vous avais parlé. Esnes." Dimensions : 6,2cm x 4,3cm. Ce cimetière est peut distinct, seules des barrières en bois sont distinctes, elles marquent son périmètre.

Gressard, François

Photographie annotée : "Le cimetière du bois de Malancourt où reposent plus de 200 camarades et qui est très bien entretenu d'ailleur vous pouvez vous rendre compte rien que à voir le Portique. Ce n'est pas très visible car c'est en sous bois. Esnes". Dimensions : 8,2cm x 5,5cm. Le portique du cimetière est imposant, les divers éléments le composant ont été assemblés avec un grand souci de symétrie. L'application portée à sa réalisation traduit le respect porté aux soldats enterrés.


Gressard, François

Photographie annotée : "L'échelle qui sert à monter au poste d'observation de cet arbre à quelques mètres en arrière des tranchées. Ici le guetteur y passe toute la nuit et une partie du jour. Bois de Mallancourt Esnes." Dimensions : 5,3cm x 8,4cm. L'échelle est d'une hauteur importante, elle semble faite de deux parties. la première est traditionnelle (barreaux parallèles) tandis que la seconde, qui permet d'accéder tout en haut, a été réalisée avec des branchages tordus.

Gressard, François

Photographie annotée : "Bois du Prix St Pierre. Voyez à gauche". Dimensions : 8,8cm x 5,7cm. Trois soldats jouent aux cartes. En second plan on aperçoit leur tente.

Gressard, François

Photographie annotée : "Un groupe de baraques construit par le génie que l'on appelle le village nègre. Dommartin- Sous-Hans Marne". Dimensions : 8,8cm x 5,7cm. Les baraques ressemblent plus à des tentes du fait des "murs" qui ne sont pas verticaux mais se rejoignent. Elle sont faites de mâts et piquets. Au premier plan, on distingue des soldats assis à l'entrée d'une des baraques. Ils sont en train de discuter.


Gressard, François

Photographie annotée : "Batterie du 120 long au repos". Dimensions : 10cm x 8,8cm. La batterie est composée de plusieurs canons sur roues. La présence d'un homme assis sur une des roues permet de donner une échelle de grandeur.

Gressard, François

Photographie annotée : "L'abreuvoir au cantonnement. Courtemont." Dimensions : 8,8cm x 6,2cm. Les chevaux se rafraîchissent dans un point d'eau. Certains sont montés, d'autres sont tenus par leurs brides, les animaux situés en premier plan ont de l'eau jusqu'au poitrail.

Gressard, François

Photographie annotée : "Une vue des plus récentes prise un jour de repos. Nous sommes sur un caisson d'artillerie en compagnie de quelques camarades ente autres les 2 photographes de mon escouade, les 2 plus près de moi." Dimensions : 8,8cm x 6,2cm. François Gressard profite d'un jour de repos afin de poser aux côtés de trois compagnons d'armes dont 2 photographes. Le caisson d'artillerie est sur un chemin de campagne.


Gressard, François

Photographie annotée : "Une vue des plus récentes prise un jour de repos. Nous sommes sur un caisson d'artillerie. Celui qui est debout est le camarade Minet et celui qui est assis sur la droite du caisson un autre camarade de l'escouade qui fait des photos de ce format. Courtemont." Dimensions : 8,8cm x 5,7cm. Accompagné de 3 autres compagnons d'armes, François Gressard pose, assis sur le caisson, aux côtés de deux camardes photographes tandis que le dénommé "Minet" est debout.

Gressard, François

Photographie annotée : "Une pièce de la même batterie de 120 long pendant le tir de représaille du 13 juillet en réponse au bombardement de Courtemont". Dimensions : 9cm x 6cm. Alors que la batterie est en pleine action, un nuage de poussière et fumée masque l'arrière plan.

Gressard, François

Photographie annotée : "Tranchée de 1ere ligne dite " Les Pruneaux" à 30m des boches. Ville sur Tourbe". Dimensions : 5cm x 4,5cm. Malgré le danger, les soldats, en prénommant la tranchée de 1ère de "Les Pruneaux" ne manquent pas d'humour. La tranchée, grande excavation creusée dans le sol est consolidée, côté donnant sur le front, par des sacs de sable. Elle est aménagée de manière à ce que les soldats puissent s'installer plus confortablement pour faire le guet. Les conditions climatiques sont favorables, le sol n'est pas bourbeux.


Gressard, François

Photographie annotée : "Aspect du terrain entre les 2 lignes de tranchées Françaises et Allemandes ouvrage Pruneaux. Ville-sur-Tourbe". Dimensions : 6cm x 4,5cm. Photographie représentant un entrelacs de fils de fers barbelés, de morceaux de bois et de pierres.

Gressard, François

Photographie annotée : "Confection d'une fougasse dans un boyau de communication que l'on ferait sauter pour combler au cas où nous serions repoussés. Pruneaux Ville-sur-Tourbe". Dimensions : 5,8cm x 4,4cm. La fougasse est une mine improvisée construite en faisant un creux dans le sol ou de la roche et en le remplissant avec des explosifs. Ce dispositif était installé afin de retarder l'ennemi en cas de repli.

Gressard, François

Photographie annotée : "La soupe dans la tranchée Pruneaux. Ville-sur-Tourbe. Une entrée de mine". Dimensions : 5,8cm x 4,5cm. Les soldats sont installés juste à la sortie d'une mine dans la tranchée et s'apprêtent à manger. Les gamelles sont sorties, posées sur les genoux ou tenues à les mains. Toutes les postures sont autorisées en l'absence de confort dans la tranchée. Les soldats prennent leur repas sans se bousculer.


Gressard, François

Photographie annotée : "Lunettes et masques protecteurs des gaz asphixiant. Ville-sur-Tourbe". Dimensions : 6,4cm x 4,6cm. Dans la tranchée, les trois soldats installés en premier plan sont munis de masques à gaz et de lunettes. Tout le visage est masqué ainsi et les protections empêchent le gaz de brouiller la vue et de pénétrer dans les voies respiratoires.

Gressard, François

Photographie annotée : "Un coin de tranchée à Ville-sur-Tourbe où l'on peut maintenant s'y tenir sans crainte d'être vu." Dimensions : 5,4cm x 8,1cm. Les sacs de sables disposés en contrefort permettent d'habitude aux soldats d'être mieux protéger et de se déplacer plus aisément. Dans le cas présent, Cet aménagement dans la tranchée de Ville-sur-Tourbe ôte tout possibilité de voir les soldats qui se tiennent debout.

Gressard, François

Photographie annotée : "Une vue de Ville-sur-Tourbe en ruine. Dans le fond les restes de l'église." Dimensions : 7,8cm x 5,5cm. Vue d'une ville dévastée. Des pans de murs se dressent de part et d'autre. C'est un paysage de désolation, en premier plan on distingue des débris qui jonchent le sol. Au loin on distingue une les restes d'un édifice plus conséquent, en l'occurrence un mur d'église.


Gressard, François

Photographie annotée : "Un obus allemand de 150m/m qui est venu s'échouer paisiblement dans un galon rempli de terre…(petits) projectile mesure 46c/n de long. Ville-sur-Tourbe". Dimensions : 5cm x 8,5cm. L'obus est intact, seule une partie est visible mais sa taille laisse imaginer l'impact que l'explosion aurait pu produire.

Gressard, François

Photographie annotée : "Ce qu'il reste de Ville-sur Tourbe. On voit très bien les restes du clocher de l'église et son horloge." Dimensions : 7,6cm x 4,5cm. Ville-sur-Tourbe est dévastée. Il ne reste presque rien des maisons sinon quelques pans de murs et des amas de pierres. Concernant l'église on distingue des restes de clocher sur lesquels figure l'horloge.

Gressard, François

Photographie annotée : "Construction d'un abri, je suis au premier plan et tiens l (la scie). Vax…" Dimensions : 4,5cm x 4,5cm. Huit soldats sont occupés à la construction d'un abri dont l'ossature est composée de troncs d'arbres. L'auteur de la carte -photographie indique sa présence "suis au premier plan et tien la scie".


Gressard, François

Photographie annotée : "L'enlèvement d'un blessé pour être transporté à l'ambulance pendant la nuit." Dimensions : 4,3cm x 6,6cm. La civière est installée sur une brouette porte-brancard. Six hommes, dont les brancardiers entourent le blessé. un filet de protection est disposé au dessus du corps allongé.

Gressard, François

Photographie annotée : "Vue d'une tranchée avec caponnière pour mitrailleuse ; en avant de la tranchée se trouve la caponnière. Je suis au (milieu) de la tranchée tenant la trappe fermant la galerie de la caponnière." Dimensions : 4,3cm x 4,3cm. La tranchée occupe le centre de la photographie. Elle est consolidée à l'aide de fascines. Deux hommes sont présents, le premier, installé en haut de l'escalier fait le guet.tout en demeurant abrité, le second n'est que sur les premières marches, il ne peut voir les lignes adverses.

Gressard, François

Photographie annotée : "Cette vue représente une galerie de mine. Au premier plan la chambre … et la chambre du ventilateur on distingue très bien la conduite d'air qui descend au fond de la mine et les hommes qui se reposent pendant que deux autre travaillent au fond." Dimensions : 5,4cm x 8,3cm.


Gressard, François

Photographie annotée : "Installation d'une mitrailleuse contre avions montée sur une roue, l'essieu servant de pivot." Dimensions : 5,7cm x 7,7cm. Un militaire regarde le ciel avec des jumelles tandis qu'à ses côtés, un autre regarde à l'oeil nu le ciel. Le troisième soldat, est disposé en position de tir, un doigt sur la détente.

Résultats 1526 à 1550 sur 1559 :   <<<484950515253545556575859606162>>>
Afficher/masquer